-->

Déferlement de haine homophobe sur Twitter après la diffusion non autorisée d'une « sextape » probablement tournée à Noisiel

Déferlement de haine homophobe sur Twitter après la diffusion non autorisée d'une « sextape » probablement tournée à Noisiel

Depuis ce lundi 25 novembre au soir, le hashtag #NOISIEL caracole en tête sur Twitter avec un déchaînement d’homophobie et racisme, suite à la publication d'une vidéo sexuelle entre deux hommes, couple mixte, originaire de Seine-et-Marne. L'extrait a été diffusé à l'insu des victimes, qui sont depuis harcelées en meute sur les réseaux.

L'un des deux hommes a d'ailleurs été contraint de quitter la France pour se réfugier chez sa famille, à l'étranger. STOP homophobie a été alertée par une habitante de Noisiel. Nous avons également prévenu l'officier de liaison LGBT à la préfecture de police de Paris.

Nos équipes de bénévoles travaillent à la suppression de tous les contenus haineux. Les agresseurs ne semblent pas mesurer les conséquences néfastes sur la vie familiale, sociale et professionnelle des victimes, s'insurge Me Boué-Diacquenod, notre conseil, qui rappelle en outre que « le cyberharcèlement sur les réseaux sociaux est passible de peines pouvant aller jusqu’à 2 ans d’emprisonnement et 30.000€ d’amende ».

--

--

--

--

Si vous avez été confronté à des contenus ou comportements illicites, vous pouvez les signaler aux pouvoirs publics, depuis leur portail web : internet-signalement.gouv.fr, ou nous les adresser en remplissant notre formulaire.

Laissez un commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.