Condamnation de Christine Boutin pour "provocation publique à la haine" : retour en vidéo sur ses phrases chocs

Condamnation de Christine Boutin pour "provocation publique à la haine" : retour en vidéo sur ses phrases chocs

Si vous avez échappé à l'information, le 18 décembre dernier, la très conservatrice fondatrice du Parti chrétien-démocrate et ex-ministre du Logement (sous Sarkozy), qui aura notamment donné de la voix en tant que farouche opposante à la loi sur le "mariage pour tous", a été condamnée par le tribunal correctionnel de Paris à 5000 euros d'amende pour "provocation publique à la haine" envers les homosexuels. Une décision qui fait le tour des médias à l’international et l'occasion de revenir sur ses phrases chocs.

boutin-homophobieSa croisade ne date pourtant pas d'hier.

En 1998, elle s'inquiétait déjà pour les enfants de couples de même sexe et se demandait dans son livre Le "Mariage" des homosexuels ? : "Où placera-t-on la frontière, pour un enfant adopté, entre l'homosexualité et la pédophilie ?".
Cette même année, l'ex-députée UDF est en première ligne lors des débats sur le Pacs. A l'Assemblée nationales, le 3 novembre elle demande: "Qu'est-ce que l'homosexualité, sinon l'impossibilité d'un être à pouvoir atteindre l'autre dans sa différence sexuelle ? (...) Après tout, si on institutionnalise des relations sexuelles entre deux hommes, je ne vois vraiment pas au nom de quel ordre moral on ne l'autoriserait pas entre frères et sœurs. (...) Toutes ces acrobaties biologiques et sociales pour justifier l'accession d'un couple homosexuel à la paternité ou la maternité me semblent relever d'un fantasme narcissique d'auto-engendrement".

Petit saut dans le temps. En décembre 2012, peu avant le rassemblement de la manifestation du 13 janvier 2013, elle avait estimé sur iTélé que le mariage était déjà ouvert à tous : les homosexuels "peuvent se marier naturellement, mais il faut qu'ils se marient avec une personne d'un autre sexe, pas avec le même sexe." Car le mariage civil n'est, selon elle, "pas une question d'amour". "De plus nous connaissons tous des homosexuels mariés ! Non  ?" avait-elle insisté plus tard sur son compte Twitter.

En 2013, commentant la Palme d'or décernée au film de Kechiche La Vie d'Adèle, qui raconte l'histoire d'amour de deux femmes, Christine Boutin avait lâché sur RMC : "On ne peut pas voir un film à la télévision, une série, sans qu'il y ait les gays qui s'expriment. Maintenant, c'est la Palme d'Or. Bon, ça va quoi ! (...) Aujourd'hui la mode c'est les gays. Bon, très bien. On est envahi de gays !".

En vrac, on retiendra aussi que le mariage homo, "c'est la fin des droits de l'Homme" ou encore que "si on accepte le mariage homosexuel, on sera amenés dans les années à venir à accepter la polygamie en France".

Mais qu'on se rassure : Christine a des amis "et aussi des collaborateurs homosexuels" !

2 Comments

Comments are closed.