Plainte pour « injures homophobes » contre Agnès Cerighelli, conseillère municipale à la mairie de Saint-Germain-en-Laye

Plainte pour « injures homophobes  » contre Agnès Cerighelli, conseillère municipale à la mairie de Saint-Germain-en-Laye

Elle est très active sur le réseau social Twitter d'où elle partage quasi-quotidiennement des propos virulents. Le 25 mars dernier, elle a encore publié un tweet évoquant un « lobby LGBT » qui « comme dans tte secte a élaboré un savant mélange de doctrines pseudo-scientifiques au service d’une volonté d’influence et de pouvoir, en utilisant les moyens les plus sophistiqués et les plus cyniques à l’âge des réseaux sociaux, du mensonge et de la propagande. »

Le 28 mars suivant, « épinglée » pour « CV mensonger », elle dénonce : « Un classique de la réthorique des activistes LGBT pour soumettre élus et citoyens au silence : les calomnier médiatiquement, les accuser de fake news, les menacer sur twitter. Qd le gouvernement prendra-t-il au sérieux les méthodes dangereuses de ce lobby infâme et pervers ? »

Et, le lendemain, en réaction au lancement d'une campagne contre les violences homophobes, elle écrit : « En 1941, le nazi Heydrich impose à tout juif de plus de 6 ans de porter l’étoile de David sur son vêtement. En 2019, la secte LGBT impose à tous ses membres de porter un pansement arc-en-ciel sur le visage pour afficher sont prosélytisme et son communautarisme sexuels. Honteux ! » Message depuis supprimé, mais visible dans le cache Google.

Les associations Mousse et Stop Homophobie ont donc porté plainte, ce 4 avril 2019, contre Agnès Cerighelli pour « injures homophobes ».

Pour Etienne Deshoulières, avocat des associations : « L’engagement des poursuites est important contre ce type de propos, car il est indispensable que les élus de la République ne puissent pas tenir publiquement des injures clairement homophobes sans encourir de sanctions pénales. »

Laissez un commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.