Indonésie : Google retire de sa boutique en ligne des applis dédiés à la communauté LGBT

>> Google bows to ministry's request to remove LGBT apps

Depuis plusieurs mois, l'hostilité croissante à l'égard des minorités sexuelles en Indonésie, en particulier dans la province d'Aceh, inquiète jusqu'au Parlement européen, qui a dénoncé « des agressions, directement ou indirectement, attisées par des agents du gouvernement ou des pouvoirs publics et extrémistes ».

Courant janvier, le ministère indonésien des Communications a également appelé Google à retirer de sa boutique en ligne, divers applications LGBT (lesbienne, gay, bisexuel, transgenre) incluant des services de rencontres, « incompatibles aux normes sociales et culturelles du pays ».

Et ce 31 janvier, Google annonce avoir supprimé, à la demande des autorités indonésienne donc, une quinzaine de ces applis, dont Blued, réseau social dédié de plus 27 millions d'utilisateurs, pour « contenu négatif lié à la pornographie », a ajouté un porte-parole du ministère, Noor Iza. Le géant américain s'est refusé à tout autre commentaire, indique l'AFP, mais Blued semble toujours disponible dans la boutique d'Apple.

Ce dimanche 28 janvier, une douzaine de personnes trans, accusées de « prostitution », fréquemment évoquée pour réprimer les LGBT, ont en outre été interpellées, lors d'un raid de police à Aceh, toujours, la seule province de l'archipel à appliquer la loi islamique (charia). Les victimes ont été violentées, humiliées, par les habitants comme les policiers, puis finalement libérées le lendemain, après avoir été « reconditionnées en homme », s'est félicité le chef de la police locale.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.