DIE-IN CONTRE LA VENUE DE BARBARIN A SCIENCES PO

DIE-IN CONTRE LA VENUE DE BARBARIN A SCIENCES PO

Un récent communiqué de SOS Homophobie dressait cette triste liste :

· Mercredi 3 avril, des visuels du GUD font la promotion des violences physiques à l’encontre des personnes LGBT (lesbiennes, gay, bi et trans).

· Jeudi, la sénatrice Chantal Jouanno est chahutée à son propre domicile.

· Vendredi, un débat auquel devait participer le député Erwann Binet est annulé en raison des menaces pesant sur sa sécurité.

· Samedi, le véhicule de la sénatrice Esther Benbassa est dégradé.

· Samedi, un couple de gays est physiquement et violemment agressé dans les rues de Paris.

· Dimanche, l’espace des Blancs-manteaux à Paris où se tient le Printemps des associations organisé par l’Inter-LGBT est vandalisé, recouvert d’affiches du collectif « Manif pour tous ».

· Lundi, un débat auquel devait participer le député Erwann Binet est également annulé pour les mêmes raisons.

A ces violences plus ou moins médiatisées s’ajoutaient les témoignages anonymes recensés par l’association, qui indique en avoir reçu plus de 60 cette semaine-là. C’est dans ce contexte de libération de la parole et des agressions homophobes que le Centre Saint-Guillaume a décidé d’inviter le cardinal Barbarin, archevêque de Lyon. Il donnera une conférence en Boutmy le lundi 15 avril à 19h15. Or Barbarin, par sa position au sein de l’Eglise catholique, par sa médiatisation, est l’un des homophobes les plus écouté.e.s de France. En septembre 2012, il déclarait, au sujet de son opposition à l’ouverture du mariage à tou.te.s : « Après, ça a des quantités de conséquences qui sont innombrables. Après, ils vont vouloir faire des couples à trois ou à quatre. Après, un jour peut-être, l’interdiction de l’inceste tombera. »
Pour nous, Barbarin porte une très lourde responsabilité, au même titre que les dirigeant.e.s de « La Manif Pour Tous » telle que Virginie Tellenne dite « Frigide Barjot », dans la recrudescence des violences homophobes que nous subissons ces dernières semaines. Dans ce contexte, nous nous sentons insulté.e.s par sa venue à Sciences Po.

EELV, le Front de Gauche, Garçes, le MJS, le NPA, Plug n’ Play, le PS, Solidaires Etudiant.e.s, et l’UNEF appellent à interpeller Barbarin et le CSG par un die-in en Péniche, lundi 15 avril à 19h.

https://www.facebook.com/events/509601585774115/