Fusillades de masse aux Etats-Unis : une association LGBT en campagne contre l'industrie des armes (VIDEO)

Fusillades de masse aux Etats-Unis : une association LGBT en campagne contre l'industrie des armes (VIDEO)

L'association Gays Against Guns, créée peu après la tragédie d'Orlando, qui a fait 49 morts par balle au Pulse, l'une des boîtes de nuit emblématiques de la communauté en Floride, s'est engagée contre le « lobby » des armes à feu et vient d'entrer en campagne contre BlackRock, la plus grosse firme de gestion d’actifs du monde, qui détient notamment des actions de Strum Ruger & Co et de Smith & Wesson Holding Corp, deux fabricants d'armes utilisées régulièrement dans des fusillades de masse aux Etats-Unis.

Avec plusieurs centaines de militants, le mode opératoire de Gays Against Guns consiste pour l'instant à l'envoi de courriels, voire à des confrontations plus directes avec le fonds, pour le pousser à cesser ses investissements dans l'industrie des armes à feu. Comme le précise Tim Murphy, porte-parole de l'association, l'objectif est de « faire honte et diaboliser » les firmes qui travaillent avec le secteur.

Ce mardi, ils ont d'ailleurs investi les locaux du géant pour un « die-in », manifestation pacifique et symbolique.

Scene outside BlackRock right now

Publié par Gays Against Guns sur lundi 15 août 2016

Mais, si BlackRock a déjà indiqué cette semaine dans un communiqué que ses porte-feuilles se contentaient de répliquer la composition des indices, qui englobent une diversité de secteurs, dont celui des armes, comme le rapporte Les-Echos, le fonds rappelle que ses investisseurs ont également la possibilité de personnaliser leurs portefeuilles pour les adapter à leurs valeurs morales. Une occasion de souligner son soutien à la communauté LGBT. La société figure en effet parmi les mieux notées par Human Rights Campaign, qui n'a pas non plus rallié la lutte contre le port d'armes aux Etats-Unis. La puissante association milite prudemment en faveur d'une meilleure régulation de la vente d'armes, plutôt que pour son interdiction pure et simple.

Et sur le marché américain, la demande ne tarit pas. Si les cours des fabricants d'armes ont sensiblement baissé en bourse après les fusillades, les projets de régulation entamés par l'administration Obama au début de l'année auront au contraire flambé les cours en dopant les ventes immédiates, anticipées par les consommateurs pour parer aux potentielles restrictions.

Anne V. Besnard
stophomophobie.org