-->

Sports, arts et culture : Hong Kong sera la première ville asiatique à accueillir les Gay Games en 2022

Sports, arts et culture : Hong Kong sera la première ville asiatique à accueillir les Gay Games en 2022

Depuis 1982 et tous les quatre ans, comme pour les Jeux olympiques, des milliers de participants, de dizaines de pays, se réunissent « autour de l’esprit du sport et de la culture », pour célébrer les Gay Games, ouverts à toutes et à tous, sans distinction d’âge, d’orientation sexuelle, de religion ou encore nationalité.

Les deux premières éditions se sont déroulées à San Francisco, initiées par l'ancien athlète Tom Waddell (qui participa aux jeux de Mexico de 1968), puis à Vancouver, New York, Amsterdam, Sydney, Chicago, Cologne, Cleveland et, la prochaine, à Paris, du 4 au 12 août 2018.

Pour 2022, la Fédération a choisi Hong Kong, qui deviendra « la première a accueillir l'événement en Asie », s'est félicitée Joanie Evans, coprésidente de la FGG, qui poursuit ainsi ses engagements pour l'inclusion et le respect de la diversité partout dans le monde, a-t-elle ajouté. L'évènement devrait attirer 15'000 participants et susciter 1 milliard de dollars hongkongais (110,24 millions d'euros) de retombées économiques. « Et les compétiteurs viendront de nombreux pays, y compris ceux où l'homosexualité reste toujours illégale », précise aussi le comité.

Hong Kong n'a dépénalisé l'homosexualité qu'en 1991 et demeure toujours très fermée sur la question des relations entre personnes du même sexe.

Remerciant les villes finalistes « Guadalajara et Washington D.C. » pour leurs « offres incroyables », Mme. Evans a également souhaité le meilleur à Paris, mise à l'honneur pour cette 10e édition, en 2018.

Mathieu Mercuri
stophomophobie.com