Maurice : la 13e Marche des fiertés de Port Louis annulée sous la pression des « islamistes radicaux » (VIDEOS)

C'est une « victoire pour les extrémistes », a dénoncé l'Amicale des Jeunes du Refuge, en partageant des vidéos sur Twitter, où l'on entend notamment une foule s'extasier à l'annonce, par un responsable de la police mauricienne, de l'annulation de cette 13e édition de la Marche des fiertés, ce 2 juin, à Port-Louis, capitale de l’île Maurice.

L'événement avait pourtant été autorisé, mais des centaines de contre-manifestants, répondant à l'appel d'un certain « Javed Meetoo », ajoute Marianne, prédicateur radical bien connu des autorités et de la cellule anti-terrorisme, ont violemment perturbé le cortège, en hurlant « Allah akbar » et des slogans haineux.

 

 

Certaines éditons de la Pride avaient déjà été perturbées dans cet Etat insulaire de l'Océan Indien en partie francophone. Mais c'est la première fois qu'elle est annulée.

Si elle avait été maintenue, « il y aurait un massacre », a commenté sur BFMTV Pauline Verner, porte-parole du Collectif arc-en-ciel, organisateur du défilé. Son équipe avait déjà reçu près de 150 menaces de mort, « qu'il ne fallait pas prendre à la légère », selon les policiers. Ils ne sont pas à l'origine de l'interdiction, « mais nous avons dû nous y résigner », regrette la militante. Une enquête aurait été ouverte.

« On ne rend service à personne en ne dénonçant pas ces exactions », insiste également l'Amicale.

L'homosexualité n'est pourtant pas illégale en République de Maurice, où la pratique de la sodomie reste en revanche interdite par la loi.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.