Des chrétiens exhortent le Pape à réformer le catéchisme et votez la dépénalisation universelle de l’homosexualité à l’ONU

Des chrétiens exhortent le Pape à réformer le catéchisme et votez la dépénalisation universelle de l’homosexualité à l’ONU

Témoignage chrétien (TC) appelle le Pape à s'engager dans les réformes. Dans une pétition, partagée depuis le mois dernier, le Journal suggère «  l'abrogation de l’article 2357 du catéchisme », qui qualifie l’homosexualité de « dépravation grave », « intrinsèquement désordonnée », et à voter « la dépénalisation universelle de l’homosexualité à l’ONU ».

« La répression pénale de l’homosexualité constitue un terrain propice au passage à l’acte meurtrier », insiste le journal, en revenant sur la terrible tuerie homophobe d'Orlando, qui ne doit pas « cacher la multitude des violences, morales ou physiques, subies par les gays et les lesbiennes à raison de leur orientation sexuelle dans le monde entier. »

Il ne fait pas de doute que l’abominable fusillade perpétrée au Pulse et revendiquée par l'organisation terroriste État Islamique « est un crime de haine contre les homosexuels ». Mais, « face à l’horreur, il ne suffit pas de déplorer ni même de compatir. Il faut lutter et combattre ce qui conduit à la haine et au crime. En cette matière, toute connivence avec des propos ou des attitudes pouvant porter à la haine des personnes homosexuelles est une faute », souligne la lettre, que le Saint-Père a commencé à reconnaître en déclarant que «  les chrétiens, et spécifiquement les catholiques, devaient demander pardon aux personnes homosexuelles et que celles-ci ne devaient pas être discriminées : de belles et bonnes paroles, une pensée élevée qui vous est familière, mais il faut maintenant aller plus loin... », ajoutent les auteurs de la pétition, précisant qu'ils ne font partie d'aucun « lobby » :

« Nous ne sommes que des hommes et des femmes, de toutes les orientations sexuelles, qui reconnaissons les personnes homosexuelles comme des frères et de sœurs, un groupe humain à part entière, qui lorsque la menace pèse, a droit à une protection active... C’est pourquoi nous vous appelons à engager à l’ONU votre autorité et celle du Vatican, aujourd’hui étrangement réfugié dans l’abstention, pour obtenir la dépénalisation universelle de l’homosexualité », poursuivent-ils.

Anne Soupa, présidente de la Conférence catholique des baptisés francophones (CCBF), avait déjà publié une tribune le 22 juin, pour demander à l’Église catholique de retirer le paragraphe en question, qui dit que : « S’appuyant sur la Sainte Écriture, qui les présente comme des dépravations graves (cf. Gn 19, 1-29 ; Rm 1, 24-27 ; 1 Co 6, 10 ; 1 Tm 1, 10), la Tradition a toujours déclaré que "les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés" (CDF, décl. " Persona humana " 8). Ils sont contraires à la loi naturelle. Ils ferment l’acte sexuel au don de la vie. Ils ne procèdent pas d’une complémentarité affective et sexuelle véritable. Ils ne sauraient recevoir d’approbation en aucun cas. »

Des termes qui choquent d’autant plus Témoignage Chrétien, que le Catéchisme de l’Église catholique est un élément essentiel de la foi catholique.

« La haine ne doit pas passer par des textes ou des positions que l’on conserverait par fidélité à des usages anciens. Souvenez-vous de l’engagement éclatant et sans équivoque du pape Jean XXIII contre l’enseignement millénaire du mépris à l’égard du peuple juif. Notre temps a besoin de grandes voix pour lutter contre la violence et la haine. C’est pourquoi, chrétiens ou non, au-delà de nos appartenances spirituelles, ou de nos croyances, réunis dans notre commune humanité, nous vous lançons cet appel ouvert à la signature de tous, car tous sont concernés. Vous êtes l’une de ces voix, ne vous taisez pas », conclut la pétition, que nous vous invitons vivement à rejoindre en tant que signataires.

1 Comment

Comments are closed.