Flag ! dévoile les chiffres officiels 2015 de l’homophobie et la transphobie relevés en France par la Gendarmerie et la Police.

Flag ! dévoile les chiffres officiels 2015 de l’homophobie et la transphobie relevés en France par la Gendarmerie et la Police.

Lors de son Assemblée Générale du 6 février dernier, Flag ! a dévoilé « les chiffres officiels 2015 de l’homophobie et la transphobie ordinaires en France ».

529 faits relevés en Gendarmerie, contre 551 en 2014 (en baisse de 4 %). Et quelques 994 plaintes enregistrées par la Police Nationale, contre 618 constatés l'année précédente. Une hausse que l'association explique en partie par des actions d’information dans les écoles de police et leur communication incitant le public LGBT à déposer plainte. A noter que les actes enregistrés concernent essentiellement des faits relevant de la loi de la presse, qui encadre toutes les infractions comme les injures publiques ou non publique, la diffamation, etc.

Des chiffres qui ne reflètent toutefois en rien la réalité vécue par les personnes lesbiennes, gays, bis et trans, explique Mickaël Bucheron, Président de Flag ! : « Combattre les LGBTphobies nécessite une action politique volontariste mais aussi une action non discriminante de l’Etat. Je veux ici parler de l’absence de communication des actes homophobes et transphobes relevés par la Gendarmerie et la Police. Une demande pourtant maintes fois renouvelée. Que sait-on des violences homophobes et transphobes en France ? Rien ou presque. Il est primordial que soit institutionnalisée la communication des chiffres des LGBTphobies en France », insiste M. Bucheron, qui rappelle que Flag ! réclame également depuis plusieurs années la création d'un service de police dédié aux victimes LGBT. « Les réticences, pour ne pas dire la grande appréhension, du public LGBT à déposer plainte nécessitent une réponse adéquate », affirme t-il. L’exemple d’autres villes européennes démontre que la problématique n’est effectivement pas exclusive à la France. « Il ne s’agit en rien d’une posture communautariste mais bien de trouver des solutions face à des actes LGBTphobes souvent violents et longtemps restés sans réponse pénale », ajoute encore M. Bucheron.

Dans le même esprit, Flag ! a présenté un projet et des recommandations sur l’accueil des personnes trans, réalisé après une table ronde avec les associations, qu’elles soient victimes ou auteurs : « Devant des situations aberrantes, souvent humiliantes pour les personnes trans, et mettant par ailleurs en difficulté nos collègues sur le terrain, nous espérons pouvoir bénéficier d’une oreille attentive et d'une volonté de bouger sur cette question », poursuit M. Bucheron.

Ponctuée d'attaques terroristes, l'année 2015 aura profondément marqué les Français, mais également les policiers et gendarmes, mobilisés pour assurer la sécurité du pays et de nos concitoyens. L'occasion pour les membres de l'association d'honorer la mémoire de leurs camarades Victimes du Devoir, mais aussi de discrimination, qui aura poussé certains au suicide. Flag ! se réjouit d'ailleurs légitimement de l'étendue à la Police de la plateforme de signalement interne « Stop Discri », initiée il y a deux ans pour permettre aux gendarmes, victimes ou témoins de harcèlement ou de discriminations de saisir directement l'Inspection générale de la Gendarmerie. Une mesure que l'association réclamait et qui sera placée sous tutelle de l'IGPN.

Flag ! aura ainsi rencontré plus de 3000 élèves policiers et de 500 élèves gendarmes pour les sensibiliser sur les questions de l’homophobie et de la transphobie. Une action rendue possible après la signature d'une convention avec la Police Nationale en 2014.  Le président de Flag ! souligne les nombreux les témoignages de jeunes policiers victimes d'homophobie, de sexisme ou d'autres discriminations.

« Une expérience positive qui ouvre de nouvelles perspectives à destination cette fois de la Gendarmerie Nationale où de nombreux projets sont discutés avec la Direction Générale », souligne M. Bucheron, impatient de voir finalisé un film de prévention, justement réalisé par la Gendarmerie, qui inclue les LGBTphobies et constituera un support pédagogique dans les écoles.

Sur le plan européen, après Amsterdam, Stockholm, Barcelone, Vienne, Dublin et Berlin, Paris devra organiser en 2018 et, pour la 1ère fois, la conférence européenne de l’European LGBT Police Association. Chargée de son organisation, Flag !, qui fêtera ses 15 ans cette année, « un âge propre à l’adolescence, souvent synonyme de fougue et d’impatience », aura grandement besoin du soutien logistique et financier du Ministère de l’Intérieur, « pour apporter des réponses favorables et porteuses d’avenir, à même de changer les mentalités dans l’institution », souligne Mickaël Bucheron, qui conclut en rappelant le ministère à son engagement d’entreprendre toutes les mesures nécessaires pour obtenir le label diversité, comme c'est déjà le cas notamment pour le ministère chargé de l’économie et des finances. « Je sais le challenge élevé mais je suis certain que le Ministère dispose des armes pour le relever. »

Flag ! entendu sur de nombreux dossiers

En réponse au discours du président de Flag !, Mme Guilloteau, Direction Générale de la Police Nationale, a rappelé l'ensemble des avancées obtenues ces dernières années, confirmant en outre l'intérêt des recommandations proposées par Flag !, sur l'accueil notamment des personnes trans dans les services de police et de gendarmerie. Elle confirme également la volonté du Ministère de l'intérieur de se doter du Label Diversité, qui « demande une forte mobilisation » et s'inscrit dans une démarche plus large puisque, selon Mme Guilloteau, « tous les ministères devront à terme l'obtenir ».

De nombreuses annonces ont également été faites par le Colonel François, représentant le Directeur Général de la Gendarmerie Nationale, dont la signature d'une convention pour faciliter les actions de l'association dans les écoles de gendarmerie et la finalisation prochaine du film sur les discriminations. Ainsi que la création prochaine d'un réseau national de correspondants « égalité professionnelle et diversité » dans chaque région et département qui pourront servir de relais à Flag ! pour résoudre d'éventuelles difficultés.

Terrence Katchadourian
stophomophobie.org