Meurtre d'un jeune gay à Villejuif : « le tueur court toujours »

Meurtre d'un jeune gay à Villejuif : « le tueur court toujours »

Daniel, la vingtaine, est décédé dans la nuit du mercredi 10 au jeudi 11 avril, suite à une rencontre malheureuse dans un bus de nuit en partance de Châtelet vers Villejuif.

Il rentrait chez lui, accompagné de son ami Fred, après une soirée dans le marais, et ont proposé à cet inconnu de les rejoindre. Mais au domicile, en dépit des premiers échanges bienveillants, l'individu a saisi un couteau et poignardé Fred, puis Daniel, qui était isolé dans sa chambre, pour téléphoner. Son interlocuteur l'a entendu crier et la communication s'est coupée.

Le jeune homme a tenté de s'enfuir, en se jetant par la fenêtre de son appartement, situé au premier étage. Mais il s'est rapidement écroulé dans la rue, à quelques mètres d'un collège. Prévenus tardivement, les secours sont intervenus mais sans pouvoir le sauver.

Fred a « miraculeusement » survécu. Transporté à l’hôpital dans un état grave, ses jours ne sont plus en danger. Une enquête est en cours, diligentée par le groupe crime du SDPJ 94. Les proches des victimes nous ont contactés. STOP homophobie les accompagne.

L'un de ses amis, Nicolas, a également tenu à témoigner pour nous alerter.

« Daniel était la joie de vivre incarnée et pourtant la vie ne lui avait pas franchement fait de cadeau. Festif, attentionné, il aimait la nuit, la musique, chanter, les karaokés, rire avec tout le monde, et s’assumait totalement, peu importe les moqueries et regards.

Le meurtrier lui, court toujours. L’enquête montre que la rencontre s’est faite aux alentours de 2h30 du matin à Châtelet. Chaque détail compte car malheureusement Fred, qui s’en est miraculeusement sorti, ne se souvient que de petites choses.

Si vous avez croisé le chemin de Daniel à l’arrêt de bus ou mieux à l’intérieur ou la sortie et que vous avez des informations, que ce soit concernant l'agresseur (détail physique, vestimentaire, style, piercing, tatouage, cicatrice…), n’hésitez pas à nous contacter, contacter STOP homophobie.

Et puis, il est nécessaire de vous inciter, encore et toujours, à la plus grande vigilance lorsque vous rencontrez des inconnus, surtout si vous êtes dans un état second (alcool, drogue, fatigue extrême). Restez en contact régulier avec un proche qui pourra donner l’alerte, s’il n’a pas de vos nouvelles… Les guet-apens deviennent les nouveaux jeux à la mode, ring naturel isolé pour cracher sa haine sur qui tombe dans le piège. Soyons vigilants. Daniel, tu manques beaucoup. Repose en paix où que tu sois, continues à t'amuser comme tu savais si bien le faire. »

Une cagnotte a été mise en ligne pour les frais d'obsèques.

Laissez un commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.