Coupe du monde 2018 : Un couple de supporters gays Français violemment agressé à Saint-Pétersbourg (VIDEO)

Ils avaient fait le voyage pour soutenir les Bleus, qui disputeront leur premier match ce samedi 16 juin contre l’Australie. Mais tandis que la Russie marquait son coup d’envoi, jeudi, contre l’Arabie saoudite, « O. Davrius » et son compagnon se faisaient agresser, en plein Saint-Pétersbourg, sur fond d'injures homophobes, alors qu'ils venaient d'arrêter un taxi, rapporte la chaîne Telegram Operdrain, citant des sources officielles. « Leur homosexualité ne justifie pas la violence dont ils ont été victimes », s'indigne le communiqué.

O. Davrius a été hospitalisé pour différents traumatismes, cranio-cérébral notamment, et fracture de la mâchoire. Aucune précision sur les blessures de son partenaire. Mais leur deux assaillants, Ismet Gaidarov, 25 ans, et Rasul Magomedov, 24 ans, originaires du Daghestan, république musulmane du Caucase russe, ont été interpellés. Ils avaient également dépouillé les deux hommes, ajoute le DailyMail.

Le réseau anti-discrimination Fare (Football Against Racism in Europe) appelait déjà à la vigilance en novembre 2017 et a publié, en mai suivant, un guide des précautions à tenir pour les fans LGBT. D'autres, comme la Football Supporters' Federation (FSF) avait aussi recommandé de ne pas « s'exposer » en couple. Di Cunningham, président de Pride in football, association anglaise, a lui réitéré les alertes, après avoir été menacé, « très sérieusement », par des hooligans russes, qui ont promis de « traquer et poignarder » les homos qui oseront le déplacement.

Une ligne d'urgence a été mise en place, si vous êtes en Russie et rencontrez des problèmes pendant la Coupe.

En France, Mousse, Stop Homophobie et le collectif Rouge Direct ont mis en demeure la Ligue de football professionnel (LFP) de prendre les mesures appropriées pour lutter, là encore, contre les chants homophobes dans les stades. A défaut de réponse positive sous 2 mois, les associations engageront une action devant les juridictions administratives.

L’homophobie n’a sa place nulle part, et les stades de football n’y font pas exception !

Valentine Monceau
stophomophobie.com

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.