DIE-IN CONTRE LA VENUE DE BARBARIN A SCIENCES PO

 

Un récent communiqué de SOS Homophobie dressait cette triste liste :

· Mercredi 3 avril, des visuels du GUD font la promotion des violences physiques à l’encontre des personnes LGBT (lesbiennes, gay, bi et trans).

· Jeudi, la sénatrice Chantal Jouanno est chahutée à son propre domicile.

· Vendredi, un débat auquel devait participer le député Erwann Binet est annulé en raison des menaces pesant sur sa sécurité.

· Samedi, le véhicule de la sénatrice Esther Benbassa est dégradé.

· Samedi, un couple de gays est physiquement et violemment agressé dans les rues de Paris.

· Dimanche, l’espace des Blancs-manteaux à Paris où se tient le Printemps des associations organisé par l’Inter-LGBT est vandalisé, recouvert d’affiches du collectif « Manif pour tous ».

· Lundi, un débat auquel devait participer le député Erwann Binet est également annulé pour les mêmes raisons.

A ces violences plus ou moins médiatisées s'ajoutaient les témoignages anonymes recensés par l'association, qui indique en avoir reçu plus de 60 cette semaine-là. C'est dans ce contexte de libération de la parole et des agressions homophobes que le Centre Saint-Guillaume a décidé d'inviter le cardinal Barbarin, archevêque de Lyon. Il donnera une conférence en Boutmy le lundi 15 avril à 19h15. Or Barbarin, par sa position au sein de l'Eglise catholique, par sa médiatisation, est l'un des homophobes les plus écouté.e.s de France. En septembre 2012, il déclarait, au sujet de son opposition à l'ouverture du mariage à tou.te.s : « Après, ça a des quantités de conséquences qui sont innombrables. Après, ils vont vouloir faire des couples à trois ou à quatre. Après, un jour peut-être, l’interdiction de l’inceste tombera. »
Pour nous, Barbarin porte une très lourde responsabilité, au même titre que les dirigeant.e.s de "La Manif Pour Tous" telle que Virginie Tellenne dite "Frigide Barjot", dans la recrudescence des violences homophobes que nous subissons ces dernières semaines. Dans ce contexte, nous nous sentons insulté.e.s par sa venue à Sciences Po.

EELV, le Front de Gauche, Garçes, le MJS, le NPA, Plug n' Play, le PS, Solidaires Etudiant.e.s, et l'UNEF appellent à interpeller Barbarin et le CSG par un die-in en Péniche, lundi 15 avril à 19h.

https://www.facebook.com/events/509601585774115/

Les commentaires sont fermés.