Les Pokémons : «A l’origine de l’homosexualité de nombreux ados de la génération 85-95», selon un télévangéliste américain

Les Pokémons : «A l’origine de l’homosexualité de nombreux ados de la génération 85-95», selon un télévangéliste américain

>> Pokemon to blame for homosexuality, claims church

[spacer]

Le bien-nommé télévangéliste Creflo «Dollar», à la tête d’une mouvance chrétienne matérialiste baptisée «L’Eglise internationale de ceux qui changent le monde», et qui avait lancé le mois dernier un appel aux dons pour financer l’achat d’un nouveau jet privé de quelques 60 millions d’euros et lui permettre de «parcourir le monde et répandre la grâce de Dieu», vient d’exhorter ses fidèles à ne plus laisser leurs enfants jouer aux Pokémon ou à regarder le dessin animé.

Selon une «étude» menée par son ministère, le pasteur assure : les créateurs de la série n’ont d’autre intention que de propager la débauche ! De nombreux messages auraient été ainsi directement orientés pour pervertir tout particulièrement les adolescents depuis les années 80….».

Les indices sont évidents ! «Observez cette complicité toujours très douteuse entre Sacha (Satoshi Katsumoto en VO) et son ami Pierre (Takeshi). Leur relation amoureuse, même platonique, ne fait aucun doute !»

Pierre semblait pourtant bien du genre à tomber amoureux de toutes les filles, sans pouvoir s’empêcher de leur proposer un rendez-vous (avant de se faire tirer les oreilles par Ondine ou Max ou d’encaisser une attaque de Manzaï ou de Cradopaud).
Mais tout ceci ne serait que de vaines manœuvres de diversion.

«Ils ont tous une forme phallique et des pseudos à connotations sexuelles» : «Une façon de formater les jeunes à l’appréciation du vice de l’homosexualité.»

Bulbizarre par exemple. «Ça sonne comme « vulve ». Surtout qu’il a un sein sur le dos. Une représentation visant à semer le doute, là encore, sur l’attirance naturelle de l’homme pour les formes du corps de la femme.»
Voyez Salamèche. Ce dragon supposé adorable : «Il n’arrête pas de se caresser « la queue » : un acte manifeste de dépravation !»
Et pour Mew, le 151ème Pokémon : «La parfaite représentation du prétendu 3ème sexe.»

Non, je vous assure chers ouailles, les Pokémon sont vraiment mauvais ! Et, réalité qui ne tient pas non plus du Gorafi : Pensez au passage à reverser les 10% de vos revenus à l’organisation. Un «business modèle» qui a permis à l’évangéliste d’amasser une fortune estimée à plus de 25 millions d’euros.

Terrence Katchadourian
STOP HOMOPHOBIE​

>> A church has allegedly blamed Pokemon for encouraging homosexuality.

Teenagers from the late 80s and early 90s have had their sexuality warped by Ash and his fruity friends, claims a study by the Creflo Dollar Ministry.

It’s preposterous, really, I mean how could anyone picture Pokemon as anything more than just a children’s cartoon?

Take Slowpoke. His name is not at all sexual…

And Bellsprout’s mouth is not at all suggestive.
Beedrill’s hands look nothing like love aids.

And Squirtle’s name definitely doesn’t sound like a genre of porn.

Nor do the weapons Blastoise has strapped to his back look at all phallic.

And whatever Gloom has been up to is definitely not suspicious at all.

Bulbasaur doesn’t look like he has an incredible breast on his back.

And fiery Charizard is not at all rampant in this photo.

No. Absolutely nothing sexual about Pokemon.

According to Christ News, clues start with the relationship between the main character, Ash, and his friend Brock.

It claims that many of the Pokemon’s shapes are of a phallic nature.

NB To put the study into context, it comes from the same church from which a pastor launched a crowd-funding campaign so he could buy a new private jet – because God told him it was the right thing to do.