-->

Homophobie dans les stades : la LFP mise en demeure de sanctionner le club de Strasbourg

Homophobie dans les stades : la LFP mise en demeure de sanctionner le club de Strasbourg

Mousse, STOP Homophobie et le collectif Rouge Direct mettent en demeure la Ligue de football professionnel (LFP) de prendre toutes les mesures appropriées pour sanctionner des chants homophobes tenus par des supporters strasbourgeois le 30 novembre 2019, lors d’un match contre Lyon au stade de la Meinau. A défaut de réponse positive sous 2 mois, les associations engageront une action devant les juridictions administratives.

« La la la la, et Lyon on t’enc*** »

Cet événement révèle une fois de plus que l’homophobie est banalisée dans les stades de football et qu’en raison de l’inaction de la LFP, les supporters sont incités à réitérer.

Le football dispose d’une aura politique et symbolique immense. La LFP se doit d’avoir un rôle moteur pour bannir les propos de haine de ses stades. L’homophobie doit être proscrite comme toutes les autres discriminations.

La lutte contre l’homophobie fait d’ailleurs partie des missions et obligations de la LFP, issues de son Règlement administratif et de sa charte éthique, qu’elle est tenue de faire appliquer.

S’appuyant sur la jurisprudence du Conseil d’Etat, Mousse, STOP Homophobie et le Collectif Rouge Direct mettent ainsi en demeure la LFP pour qu’elle respecte ses obligations et agisse enfin contre l’homophobie dans le football. En cas de non-réponse sous deux mois ou en cas de réponse négative, un recours sera engagé devant les juridictions administratives.

L’homophobie n’a sa place nulle part, et les stades de football n’y font pas exception !

Laissez un commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.