Tchétchénie : Mélenchon, Macron, Hamon et Poutou condamnent les violences et persécutions des personnes LGBTI

Tchétchénie : Mélenchon, Macron, Hamon et Poutou condamnent les violences et persécutions des personnes LGBTI

D’après le journal d'opposition russe Novaïa Gazeta, plus d'une centaine de personnes auraient été arrêtées en Tchétchénie pour homosexualité, puis torturées et détenues dans des « prisons secrètes », près de Grozny, en « prévention » soi-disant d’une gaypride. Les témoignages recueillis relatent l’existence de camps, voire d’assassinats de personnes LGBTI dans ce contexte aggravé, où même les crimes d’honneur sont relativisés et tolérés.

Des actes odieux, condamnés mardi par Emmanuel Macron, fondateur du parti « En Marche ! » et candidat à l’élection présidentielle, qui exhorte la France et l'Europe à s'engager contre ces attaques, à l'instar de Benoit Hamon (PS).

Jean-Luc Mélenchon s'élève également contre ces persécutions insupportables sinon invraisemblables, réitérant dans un long post les positions de « La France insoumise » pour la promotion des droits humains, au plan intérieur comme dans les relations internationales.

Chacun doit disposer librement de soi, de droits égaux, quel que soit son genre, son identité de genre ou son orientation sexuelle. Ce sont ces exigences que nous porterons inlassablement dans tous les cadres européens et multilatéraux pertinents, insiste-t-il.


Pareillement, Philippe Poutou, candidat du « NPA » (Nouveau Parti anticapitaliste), a exprimé « sa colère », appelant « révolté » à la solidarité.

Nous remercions sincèrement les candidats pour leurs vives réactions.

Des mobilisations inter-associatives sont organisées à Paris ce jeudi 13 avril à 19 h, place de la Colombie, et la vendredi 21 avril à 18 h, place de l’Hôtel de Ville.

Mathieu Mercuri
stophomophobie.org