Après la polémique des « bébés synthétiques », Dolce & Gabbana célèbrent les familles homoparentales

Après la polémique des « bébés synthétiques », Dolce & Gabbana célèbrent les familles homoparentales

>> Dolce & Gabbana celebrate gay families in fashion range after ‘synthetic children’ row

En mars 2015, Domenico Dolce, qui a vécu en couple pendant de nombreuses années avec Stefano Gabbana, fustigeait pourtant le droit à la parentalité des conjoints de même sexe, déclarant dans une interview au journal italien Panorama, « ne pas être convaincu par les enfants nés de la chimie, les bébés synthétiques, les utérus à louer, le sperme choisi sur catalogue... » Selon le couturier : « On naît avec un père et une mère. Du moins, c'est comme ça que ça devrait se passer. »

Des propos qui n'auront pas manqué de susciter discordes et indignations, jusque la démission du directeur de leur magazine et un appel au boycott de la marque, lancée par Sir Elton John, dont les enfants sont justement nés d'une mère porteuse.

Cinq mois plus tard, les créateurs présentaient leurs excuses. Il n'était pas dans leur intention « d'offenser qui que ce soit ». Et, s'ils ont d'abord ignoré les souffrances occasionnées, ils auront depuis « réfléchi » : « Nous en avons beaucoup parlé avec Stefano. Je me suis rendu compte que mes mots étaient inappropriés, et je m'en excuse. Ce sont juste des enfants. Ils n'ont pas besoin d'étiquette... Je ne sais pas grand chose sur la maternité de substitution et techniques d'insémination... mais je préfère quand les gens sont heureux. Et, puisque la médecine le permet, n'est-elle pas censée rassurer et aider les gens ?! », confiait ainsi Domenico Dolce au magazine Vogue, ajoutant qu'il souhaitait désormais adopter un enfant.

Cette semaine, les deux designers ont encore poussé l'introspection en dévoilant sur Instagram leur nouvelle gamme d'accessoires et vêtements, illustrée de couples gays et lesbiens, parents hétérosexuels et du même sexe, destinée à célébrer « la diversité de toutes les familles ».

Une réconciliation bien à propos, alors que le Sénat italien examine depuis le 28 janvier une proposition de loi qui prévoit d'instaurer une union enregistrée par un officier d'état civil entre personnes du même sexe, avec la possibilité de bénéficier d'une pension de réversion et surtout celle d'adopter les enfants naturels du conjoint.
Un projet qui divise la société italienne jusque dans les rangs de la majorité de centre-gauche.

Ce samedi 30 janvier à Rome, des dizaines de milliers d'opposants au texte sont par ailleurs descendus dans les rues pour protester, avec Ludovine de La Rochère dans le cortège, ainsi qu'une délégation française de la Manif pour tous qui, saluant une « vague immense qui s'est levée en Europe », a revendiqué sans surprise dans son communiqué quelques deux millions de personnes. Si aucun chiffre officiel n'est pour l'heure disponible, la mobilisation semble en tout cas bien inférieure au million de manifestants espéré par les organisateurs de cette « Family day » très exclusive.

Terrence Katchadourian
stophomophobie.org

>> Designers Dolce & Gabbana have released a new fashion range featuring loving same-sex parents – after the pair caused controversy last year.

Domenico Dolce and Stefano Gabbana – who are gay themselves –whipped up a storm in March last year when they lashed out at same-sex adoption, IVF and surrogacy, hitting out at « synthetic » children of gay people.

The pair sparked a bitter feud with Sir Elton John– whose sons Zachary and Elijah were born via IVF – leading Gabbana to brand him a « fascist ».

The pair finally made peace with Sir Elton in August, when he accepted their apology for the remarks.

But the designers seem to have taken their apology one step further – launching a fashion range this week featuring a diverse range of families.

Stefano Gabbana took to Instagram to share pictures of the new range of bags and t-shirts, which feature cartoons of diverse families – including gay, lesbian and straight couples – holding their children.

The designer added the caption #DGFamily, suggesting the range is specifically intended to celebrate families in light of the comments.

Both Dolce and Gabbana have posted lengthy public apologies about their comments previously.

Dolce said: « I’ve done some soul-searching. I’ve talked to Stefano a lot about this. I’ve realized that my words were inappropriate, and I apologise. They are just kids. You don’t need labels, baby labels. I think everybody chooses for themselves. I don’t know everything about IVF, but I love it when people are happy. It’s like medicine. Science has been put on the table to help people. »

Gabbana recounted of his own struggles: « When they ask if I wanted to be a parent, I say yes, of course, why not? But it’s not possible in Italy. I had thought of going to California and having a baby, but I couldn’t bring the baby back to Italy, because you need the mother’s passport. I asked about adoption in Italy. It’s very hard for a straight couple here—imagine if you are gay! »