Homophobie en banlieue : Condamnation d’un des agresseurs de Lyes Alouane

Homophobie en banlieue : Condamnation d’un des agresseurs de Lyes Alouane

Le 18 février 2019, deux jeunes hommes homophobes, l’un majeur et l’autre mineur, ont menacé Lyes Alouane avec un couteau de cuisine. Le premier, âgé de 19 ans, comparaissait ce lundi 3 juin 2019 devant le Tribunal correctionnel de Nanterre, qui l'a reconnu coupable du délit de « menaces de mort à raison de l’orientation sexuelle ».

Lyes Alouane souhaitait par ailleurs que le prévenu réalise des travaux d’intérêt général. Demande que le tribunal a entendu en condamnant l’agresseur a un stage de citoyenneté dans une association LGBT+. Mesure qui devrait ainsi lui permettre de prendre conscience des problèmes sociaux liés aux LGBTphobies, a insisté Lyes Alouane, regrettant toutefois un premier jugement après 22 plaintes.

Sur le plan civil, l'agresseur devra également verser à Lyes 1000€ de dommages et intérêts et 1000€ pour la prise en charge des frais d’avocats, outre l'euro symbolique à Mousse et STOP Homophobie, parties civiles.

« Mes clients ne souhaitent qu’une chose : que demain chacun puisse vivre librement son expression de genre et son orientation sexuelle, quel que soit son lieu de résidence, à Gennevilliers comme ailleurs », a conclu Me Etienne Deshoulières, avocat des associations et de Lyes Alouane.

Laissez un commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.