En Inde, un adolescent de 15 ans victime de harcèlement homophobe s'immole par le feu

En Inde, un adolescent de 15 ans victime de harcèlement homophobe s'immole par le feu

>> Teased about ‘gay act’, school topper, 15, sets himself afire

Le 3 janvier dernier à Agra, dans le nord de l'Inde, un jeune de 15 ans, brillant étudiant et futur ingénieur, s'est immolé par le feu, victime des moqueries et du harcèlement de son voisinage, rapporte le Times of India. Il avait été aperçu flirtant dans un parc avec un autre garçon, et « la nouvelle c'est très vite répandue et les intimidations avec », a confié au journal le père de l'adolescent, éprouvé par le drame. Il dirige une entreprise locale de fabrication de chaussures.

« Mon fils était très en colère et s'est enfermé dans sa chambre les deux jours précédents. Et puis soudain, il est sorti de la maison le dimanche après-midi, après s'être immolé au diesel. Nous l'avons entendu hurler en déferlant dans la rue. Et tout le monde s'est précipité pour éteindre les flammes avec de l'eau et une couverture, et nous l'avons immédiatement emmené à l'hôpital ».

Brûlé à 40%, sur les jambes et à la poitrine plus grièvement, le jeune homme n'est plus capable pour le moment de parler. « Les médecins affirment qu’il est hors de danger, mais je ne pourrais le croire que lorsque mon fils me parlera ».

L'homophobie, catalyseur d'espoir ?

Féru de sciences, l'adolescent prometteur vient d'être distingué par le conseil d'administration de son établissement pour son année scolaire. Il aspirait à suivre des études supérieures pour participer à l'évolution du monde de demain.

Nous espérons vivement que l'avenir fasse écho à ses espoirs.

Rappelons en effet que l'homosexualité continue d'être un crime en Inde, pouvant aller jusqu'à l'emprisonnement à perpétuité, même si dans les faits, elle a rarement été appliquée. Le Parlement indien, sous l'impulsion des députés du parti nationaliste au pouvoir, a rejeté en décembre dernier une proposition de loi visant à dépénaliser « les relations charnelles entre personnes du même sexe », qualifiées de « contre-nature ». Mais la chambre basse du Parlement, où le parti nationaliste de droite détient la majorité, a rejeté l'initiative.

L'homosexualité avait déjà été dépénalisée en 2009 à la suite d'une décision de la Haute cour de Delhi, qui a statué que leur interdiction constituait une violation des droits fondamentaux de la personne. Mais en 2013, la Cour suprême indienne a rétabli cette interdiction, estimant que la responsabilité de changer la loi incombait au Parlement et non à la justice.

Terrence Katchadourian
stophomophobie.org

>> A 15-year-old Class XI student set himself on fire after he was caught by one of his neighbours getting intimate with a male friend.

As he was teased and harassed about it, the teenager, with a distinction in his class X examinations, burnt himself after pouring diesel which he had stolen from a car over his body. He sustained 40% burns and is admitted in a private hospital.

The incident took place at MadiaKatra locality of Agra on Sunday. Residents rushed out of their houses when in the afternoon they heard the boy screaming as he ran out of his room engulfed in flames. Neighbours and family members of the victim quickly poured water on him, wrapped him up in a blanket and took him to hospital. The boy has been admitted in a private hospital in the city where doctors said he had received severe burns in the legs and chest.

"He is unable to speak properly. The doctors say he is out of danger but I will only believe it when my son will talk to me," said the victim's wailing father, who runs a shoe manufacturing business in the city.

Youngest among five siblings, his friends said that the 15-year-old was a bright student and had earned a distinction in the boards last year. He is currently pursuing higher studies in science and aspires to become an engineer.

Asked why his son had to take such an extreme step, his father said it all happened after a few people in the locality saw him getting intimate with one of his male friends in the nearby park. "The news spread and a some people started teasing and harassing him," the father added. "Upset, he locked himself in the room for two days. He suddenly ran outside the house on Sunday afternoon and set himself afire by pouring diesel on himself."

1 Comment

Comments are closed.