Zambie : Début du procès d'un militant gay accusé d'apologie de l'homosexualité

Zambie : Début du procès d'un militant gay accusé d'apologie de l'homosexualité

Un premier tribunal zambien qui devait juger en juin dernier le militant de la cause homosexuelle Paul Kasonkomona avait décidé de se dessaisir de l’affaire et de la renvoyer vers une juridiction supérieure.

Un policier a témoigné avoir reçu pour instruction d’arrêter Paul Kasonkomona durant une émission de télévision où il intervenait pour défendre les droits des homosexuels (photo).

Paul Kasonkomona, 38 ans, plaide non-coupable de l’accusation d' »incitation à prendre part à des activités immorales » retenue contre lui.

Paul Kasonkomona a été arrêté en avril et accusé d’avoir fait l’apologie « d’intentions immorales » dans une émission de télévision où il avait défendu les droits des homosexuels.

La police a tenté d’intervenir pour stopper l’interview sur la chaîne privée Muvie TV mais la direction de cette télévision l’en a empêché. Il a été arrêté juste après.

Ses avocats ont objecté que « les intentions immorales » n’étaient pas clairement définies par le droit.

L’homosexualité est illégale en Zambie, proscrite par la loi depuis la période coloniale britannique, et peut être punie de 14 ans de prison.

Le procès a été ajourné au 11 novembre, un enregistrement de l’émission de télévision, retenu comme preuve, n’ayant pas pu être projeté devant la cour.