Zambie : Un tribunal acquitte un militant plaidant pour une #dépénalisation de l'#homosexualité

Zambie : Un tribunal acquitte un militant plaidant pour une #dépénalisation de l'#homosexualité

>> Zambia gay rights activist Paul Kasonkomona acquitted

[spacer]

Un tribunal zambien a acquitté mardi un militant qui avait lancé un appel à la télévision pour une dépénalisation de l’homosexualité, afin de lutter contre le sida : https://www.stophomophobie.com/zambie-arrestation-dun-militant-apres-une-interview-en-faveur-du-mariage-homosexuel/

Paul Kasonkomona, 38 ans, était accusé d' »incitation à prendre part à des activités immorales », l’accusation ayant interprété ses déclarations comme faisant la promotion de l’homosexualité, illégale en Zambie.

« Le tribunal a jugé que Paul Kasonkomona devait être acquitté », a rapporté un avocat de l’accusé, Anneke Meerkotte.

La cour a estimé que le parquet n’avait pas pu suffisamment étayer le dossier de l’accusation.

« Le magistrat a été clair. La discussion publique est importante, y compris sur des questions controversées qui dégoutent certains membres de la communauté », a ajouté l’avocat.

Le militant avait été arrêté en avril 2013 peu après avoir participé à une émission de télévision en direct, où il avait plaidé pour la reconnaissance légale de l’homosexualité afin de lutter contre le virus VIH du sida. Son avocate a estimé qu’il s’agissait « d’une grande victoire pour la liberté d’expression ».

« Kasonkomona ne méritait pas d’être arrêté pour avoir exprimé son opinion et le tribunal a rendu justice à ses droits », a ajouté Me Meerkotte.

L’homosexualité est interdite par la loi en Zambie comme dans une majorité de pays d’Afrique et les homosexuels y sont l’objet de discrimination. Le jugement a été rendu au lendemain de la promulgation par le président ougandais Yoweri Museveni d’une législation particulièrement dure contre l’homosexualité.

[spacer]

>> A Zambian court has acquitted a human rights activist on charges of promoting homosexuality, in a ruling hailed as a boost for gay rights in Africa.

Paul Kasonkomona was charged with « soliciting for immoral purposes » after arguing for gay rights on a TV show in April 2013.

But on Tuesday a magistrate found that the state had failed to prove its case.

Homosexuality is illegal in deeply conservative Zambia – as it is in some 40 African countries.

On Monday, Uganda toughened its anti-gay laws – introducing life sentences for gay sex and same-sex marriage, banning the « promotion » of homosexuality and requiring citizens to report suspected homosexuals.

Denmark, Norway and the Netherlands have blocked some direct aid to the Ugandan government as a result.
‘Landmark judgement’

Mr Kasonkomona was arrested and released on bail after arguing that recognition of gay rights was necessary if the Aids epidemic was to be effectively addressed in Africa.

« The magistrate was clear: public discussion is important, » Anneke Meerkotter – a lawyer at the Southern Africa Litigation Centre, which campaigned for Mr Kasonkomona – told AFP news agency.

« This is a great victory for freedom of expression. The mood in court was one of great relief. Kasonkomona did not deserve to be arrested for expressing his opinion and the court ruling vindicates his rights. »

Mr Kasonkomona told AFP his acquittal was a « landmark judgement » and vowed to keep to speak out « for the rights of all Zambians ».v

Avec AFP