-->

Union civile au rabais : Des milliers de personnes dans les rues de Rome pour « relancer la bataille de l'égalité »

Union civile au rabais : Des milliers de personnes dans les rues de Rome pour « relancer la bataille de l'égalité »

>> Miles contra la unión gay sin adopción

A l'appel d'un collectif d'association de défense des droits des homosexuels, plusieurs milliers de personnes, dont de nombreux couples homoparentaux, accompagnés de leurs enfants, ont manifesté ce samedi 5 mars dans le centre de Rome pour dire « non » à la version « au rabais » de la loi sur les unions civiles.

En effet, après plusieurs décennies de débats, le Parlement italien a finalement approuvé le 25 février dernier, le projet de loi , sur lequel Matteo Renzi avait engagé la responsabilité de son gouvernement.

Mais s'il constitue une avancée majeure pour ce pays qui ne reconnait aucun statut aux couples homosexuels, le texte, fortement édulcoré, ne prévoit ni de l'obligation de fidélité, jugée trop proche du mariage, ni d'ailleurs la possibilité d'adopter les enfants naturels de son conjoint. Des ajustements qui auront permis d'obtenir le soutien des élus de la coalition au pouvoir mais indignent tout autant militants et sympathisants homosexuels, qui réclament « l'égalité complète ». Ils promettent d'intensifier encore leur mobilisation dans les rues, devant les tribunaux, à Rome et dans d'autres villes de la péninsule, et prochainement dans les urnes, pour exprimer leur amertume, en particulier lors du référendum sur la réforme constitutionnelle prévue en octobre.

« Nous n'avons pas attendu 30 ans pour ça ! », a déclaré la présidente de l'association Famiglie Arcobaleno (Familles Arc-en-Ciel), Marilena Grassadonia, qui déplore que ce soit les enfants, « les plus fragiles de nos concitoyens », qui aient été effacés de cette « loi, tout à fait insuffisante ».

Le texte, qui n'exclut pas les demandes d'adoption déposées au cas par cas, établit en outre l'obligation d'assistance morale et matérielle réciproque, le bénéfice de la pension de réversion, le titre de séjour pour le conjoint étranger, le droit de visite à l'hôpital, la possibilité de prendre le nom de son conjoint... Il devrait encore passer d'ici les prochaines semaines, à la Chambre des députés.

Terrence Katchadourian
stophomophobie.org

>> Miles de personas se concentraron en la céntrica Plaza del Pueblo de Roma para pedir más derechos para los homosexuales.

 Los manifestantes reaccionaron después de que se haya excluido el derecho de la pareja a adoptar de la normativa que reconoce las uniones gays.
Las cerca de 10.000 personas que ayer se congregaron en la plaza, según los organizadores, se manifestaron al considerar que “las nuevas normas no bastan” para garantizar los derechos a todo el colectivo LGTB (Lesbianas, Gays, Bisexuales y Transexuales).
A la plaza romana asistieron muchas parejas gays con sus hijos para sumarse a la protesta al considerar que se ha creado un problema de ilegalidad.
El Senado italiano aprobó el 25 de febrero en primera lectura un proyecto de ley que reconoce las uniones homosexuales, y no el matrimonio, en Italia.