Peine de mort pour homosexualité ou adultère : « Préoccupée », la France appelle Brunei à renoncer !

La haute-commissaire aux droits de l'homme de l'ONU, Michelle Bachelet, avait déjà dénoncé lundi des « peines cruelles et inhumaines » et réclamé l'annulation de ces dispositions.