-->

Sur France Inter, Valérie Pécresse réagit à la nomination d'une anti-mariage pour tous à la commission famille en Île-de-France

Sur France Inter, Valérie Pécresse réagit à la nomination d'une anti-mariage pour tous à la commission famille en Île-de-France

Après la nomination fin janvier de Catherine Giner, une « anti-avortement » notoire, déléguée à la famille des Républicains, Valérie Pécresse a choisi de placer la semaine dernière Caroline Carmantrand, cofondatrice des « mères veilleuses », proche de Sens commun, l'émanation politique de la Manif pour tous, à la tête de la commission analogue au conseil d'Île-de-France. Quel message envoie la nouvelle présidente de la région ?

Invitée de France Inter ce jeudi 11 février, Valérie Pécresse a réagi au micro de Léa Salamé :

« J’ai nommé une spécialiste des questions familiales […] dont je rappelle que la responsabilité n’est pas de voter des lois mais de faire du quotient familial dans les cantines, de faire des tarifs familiaux dans les transports, c’est la spécialité de Caroline Carmantrand qui est une élue remarquable et dévouée. »

« On n'est pas en train de refaire le match », martèle encore l'élue.

« La loi Taubira elle est passée. J’ai dit à des dizaines de reprises... J’ai changé d’avis sur le mariage gay en 2012 parce qu’il a été... abrogé (lapsus ?), il a été voté et on n'abroge pas une loi qui a des conséquences sociétales sur la vie des couples. Je voudrais qu'on arrête de refaire le match [...] Moi je suis une républicaine. Dès que la loi a été votée, j'ai dit qu'on l'appliquerait et j'ai dit qu'humainement, il était pas possible de l'abroger. Donc je sais bien qu'il y a, à gauche comme à droite, des gens qui veulent refaire le match. Ce match, il est pour moi derrière nous. Aujourd'hui, le sujet c'est "qu'est-ce qu'on fait pour les familles, pour les empêcher de quitter l'Île-de-France, pour les empêcher de mal vivre en Île-de-France ?" Et sur ce sujet, Caroline Carmantrand est l'une des meilleures dans ma majorité pour le porter », poursuit Valérie Pécresse avant de conclure. « J'ajoute que la vice-présidente famille s'appelle Farida Adlani, qu'elle est élue de Villepinte et que c'est elle qui porte le messages politique sur la famille en Île-de-France ».

C'est à partir de 3 mn 55 dans l'interview :

En 2012, Valérie Pécresse préconisait l'abrogation de la loi et le démariage pour les couples homosexuels, dénoncant ensuite une caricature de ses propos.