-->

Premier mariage homosexuel symbolique et #traditionnel en #Birmanie

Premier mariage homosexuel symbolique et #traditionnel en #Birmanie

>> Myanmar couple in 'first gay wedding'

Tenues birmanes traditionnelles assorties et guirlandes de jasmin autour du cou, un couple homosexuel s'est symboliquement marié lors d'une cérémonie publique grandiose à Rangoun, la première du genre dans le pays selon eux.

Tin Ko Ko et Myo Min Htet ont échangé leurs alliances dimanche dans un hôtel de luxe de l'ancienne capitale, nouveau signe d'une évolution des moeurs dans une Birmanie qui émerge de près d'un demi siècle de dictature militaire.

Leur union n'est pas reconnue par la loi, mais la cérémonie a suivi les traditions de n'importe quel mariage birman, les deux hommes arrivant lors d'un cortège solennel, suivis par six garçons d'honneur, devant quelque 200 invités.

"Ma famille m'a accepté. Je suis tellement content que mes parents aient compris (...) Mais lui il a dû surmonter de nombreuses difficultés de la part de sa famille", a déclaré Tin Ko Ko, 38 ans, lors d'un discours plein d'émotion.

Les mariés, qui travaillent tous les deux pour des groupes de défense des droits de l'Homme, vivent ensemble depuis dix ans, mais n'avaient pas jusqu'ici rendu leur relation publique.

Le code pénal hérité de l'époque coloniale britannique interdit les relations sexuelles entre personnes du même sexe. Et si la loi n'est plus appliquée strictement, les militants la jugent responsable de discriminations.

Mais les tabous entourant l'homosexualité ont commencé à s'estomper depuis la dissolution de la junte il y a trois ans et le pays a connu sa première Gay Pride en 2012.

Tin Ko Ko et Myo Min Htet ont témoigné de leur mariage dans la presse locale, mais ils avaient tenu le lieu secret de peur d'attirer des manifestants.

Quelques journalistes ont malgré tout pu y assister et les photos de la cérémonie faisaient lundi la Une de plusieurs journaux.

"Nous avons tous les deux fait des efforts pour que cela devienne une réalité. Je suis sans voix, je suis tellement heureux", a commenté Myo Min Htet, 28 ans, précisant que l'événement marquait également les dix ans de leur relation.

Après avoir découpé un gâteau rouge en forme de coeur, les jeunes mariés se sont embrassés sous les applaudissements de leurs invités.

"C'est un peu un défi à nos voisins, qui ne nous comprennent pas et nous voient comme des gens très étranges", a déclaré Aung Myo Min, du groupe Equality Myanmar, devant le reste de la noce.

>> Dressed in matching traditional Myanmar clothes and garlanded with jasmine, a gay couple married in a lavish public ceremony that they say was the first of its kind in the conservative nation.

Tin Ko Ko and Myo Min Htet exchanged rings in an upmarket Rangoon hotel Sunday, in the latest sign of changing social mores in the Southeast Asian nation as it emerges from the shadow of military dictatorship.

The marriage does not enjoy any legal status but followed the customs of other Myanmar weddings, with the two men arriving in solemn procession followed by six groomsmen in front of some two hundred guests.

"My family accepted me. I am so glad that my parents were understanding... but he had to overcome many difficulties from his family," said Tin Ko Ko, 38, of his partner in an emotional speech.

The pair, who both work for rights groups, have lived together for 10 years without publicly declaring their relationship.

Same-sex relations are criminalised under the nation's colonial-era penal code.

While the law is not strictly enforced, activists have long complained of harassment and discrimination.

But taboos around homosexuality have begun to be relaxed after a quasi-civilian government replaced military rule three years ago. Myanmar held its first gay pride celebrations in May 2012.

Tin Ko Ko and Myo Min Htet had discussed their wedding in local media, but the pair kept the venue a secret for fear it could attract protest.

But some journalists were able to attend and pictures of the ceremony were splashed on the front pages of several local newspapers today.

"We both tried hard to make this a reality. I am almost speechless, I am so happy," said 28-year-old Myo Min Htet, adding that the event also marked the couple's 10-year anniversary.

Wedding guests applauded as the couple kissed after cutting a red heart-shaped cake.

"This is like a challenge to our neighbours, who do not understand us and see us as very strange people," said Aung Myo Min, from the rights group Equality Myanmar, addressing fellow guests.

1 Comment

Comments are closed.