VIDEO. PMA, familles monoparentales : sur France 2, Lio, limite hystérique, s'enflamme

VIDEO. PMA, familles monoparentales : sur France 2, Lio, limite hystérique, s'enflamme

>> Ce mercredi 3 décembre, Lio, invitée sur le plateau de l’émission d’Alessandra Sublet « Un soir à la Tour Eiffel » sur France 2, s’est insurgée « …contre ceux qui démissionnent et oublient leurs devoirs de parents, notamment d’être présents (même si divorcés) dans l’éducation, qu’ils soient hétéros ou homos. »

En plein cœur du débat, face à un couple homosexuel, dont les enfants ont été conçus grâce à une mère porteuse aux Etats-Unis, la chanteuse, maman de 6 enfants, issus de 4 pères différents, a réagi sur les difficultés d’élever seul une famille :

« Mes enfants ont vécu dans quelque chose d’absolument pas rassurant, quelque chose qui est très difficile et qu’ils payent. Et ce que moi je voudrais… c’est qu’on puisse parler de la responsabilité que nous avons nous, adultes, envers nos enfants. C’est ça qui est mis à mal. C’est à ça qu’on ne réfléchit pas assez.
On parle de nos droits, et on a le droit d’adopter, et on a le droit de procréer médicalement assisté, on a des droits, on a des droits, on a des droits… (là elle rentre en transe) et encore des droits. Et nos devoirs ? Et les enfants dans tous ça ? Moi c’est la question que je pose…. et j’ai fait la même bêtise. J’ai agité mes droits et mes droits… Et mes enfants, je les vois mal, ils sont mal, donc j’en parle. Elle prévient : « Votre chemin est escarpé, messieurs… »

« L’équi­libre ? Mais on ne le trouve pas. On ne le trouve pas ! Moi je suis en psycha­na­lyse lourde trois heures par semaine et toutes les semaines pour essayer d’accom­pa­gner mes enfants. Même la plus grande a besoin de ça parce qu’ils ont vécu dans quelque chose d’abso­lu­ment pas rassu­rant et de quelque chose qui est très diffi­cile et qu’ils payent ça », déplore-t-elle. Elle prévient : « Votre chemin est escarpé, messieurs… »

Lio acculée d’une avalanche de réactions incendiaires sur Twitter : « Frigide sors de ce corps ! », « Donc, il revient aux couples homos de payer le prix des erreurs de Lio », « Lio projette son échec sur les autres. Son psy a encore beaucoup de boulot ! », « On s’est débarrassé de Frigide Barjot c’est pas pour se coltiner Lio! si elle a été une mauvaise mère ça la regarde! on s’en fout », « C’est quand même un peu gênant ce que nous a raconté Lio non ? Lio is the new Frigide Barjot ? », « J’ai eu du mal à la reconnaître. C’était la tronche de Barjot et la voix de Lio ? », « Au lieu de s’occuper du Q des autres, faudrait pas que certaines oublient : ce qui se passe à l’intérieur se voit aussi à l’extérieur. »

Frigide Bargot faisait surtout référence à la filiation et la génétique… mais effectivement, si Lio n’a pas pu ou su s’occuper de ses 6 enfants… difficile là encore pour certains de concevoir qu’elle puisse s’insurger du désir des autres d’en avoir, ou donner des leçons de moral et polémiquer à la télévision sur des enfants qui ne sont pas encore nés. Mais, si l’artiste n’est sans doute pas une pédopsychologue, rappelons que Lio n’est pas homophobe et que la chanteuse a toujours milité en faveur des droits des personnes LGBT. Elle s’est appuyée sur son expérience de mère célibataire pour partager son opinion.

Bha, sinon… moi, j’aime toujours les « Bananas split » 😉

Terrence Katchadourian
@stop_homophobie