Pétition : La famille d'Alan Turing réclame un pardon collectif pour tous les "homosexuels"

Pétition : La famille d'Alan Turing réclame un pardon collectif pour tous les "homosexuels"

>> Family of Alan Turing to demand government pardon 49,000 other men

Alan Turing, le mathématicien qui déchiffra le code utilisé par les nazis, avait à l'époque été condamné pour homosexualité. Alors qu'il a bénéficié depuis d'une grâce royale et que sa vie a été portée à l'écran, sa famille demande un pardon général.

Malgré son rôle prépondérant durant le conflit, il avait été banni de la communauté scientifique et condamné en 1952 pour outrage aux bonnes mœurs en raison de son homosexualité. Il était décédé deux ans plus tard à seulement 41 ans après avoir été contraint par la justice à subir une castration chimique pour échapper à la prison. Il se serait suicidé en croquant une pomme empoisonnée au cyanure.

En recevant son Oscar, le scénariste du film Graham Moore n’a pas manqué de rappeler qu’Alan Turing n’a jamais eu la chance de se tenir lui aussi sur scène et d’être honoré : "C’est la chose la plus injuste dont j’ai jamais entendu parler", a-t-il insisté. Nominé huit fois aux Oscars et plébiscité par les spectateurs dans les salles de cinéma, "Imitation Game" a ainsi permis de mettre en lumière les persécutions subies par les homosexuels en Grande-Bretagne par le passé.

En 2009 déjà, le Premier ministre britannique Gordon Brown avait présenté ses excuses au nom du gouvernement britannique pour le traitement déplorable qui avait été réservé à Alan Turing. Quatre ans plus tard, la reine Elisabeth II lui avait finalement accordé une grâce royale.

alan-turingUne pétition auprès du gouvernement britannique

Malgré cette reconnaissance tardive, la famille du mathématicien veut désormais aller plus loin. Au lendemain de la cérémonie des Oscars, elle a déposé une pétition au 10 Downing Street, la résidence du Premier ministre britannique, pour exiger un pardon collectif pour les 49 000 autres hommes eux aussi condamnés en raison de leur homosexualité, considérée comme illégale jusqu'en 1967 en Angleterre. Cette demande a déjà recueilli plusieurs centaines de milliers de signatures.

"Je considère cela comme équitable et juste que tous ceux qui ont été reconnus coupables d’outrage aux bonnes mœurs reçoivent un pardon. Ce n’est pas logique que seul mon grand-oncle ait reçu une grâce alors que tant d’autres ont été condamnés pour le même crime", a ainsi expliqué la petite-nièce d’Alan Turing, Rachel Barnes, comme le rapporte le site du journal britannique "The Guardian". "Je suis sûre qu’Alan Turing aurait voulu la justice pour tout le monde".

Au-delà de son rôle durant la Seconde Guerre mondiale, le mathématicien est aussi connu comme le père de l’informatique. Dès les années 30, il avait imaginé les contours d’une première machine programmable ou machine de Turing. Tous les ordinateurs modernes sont désormais conçus selon son principe de fonctionnement.

>> The family of the codebreaker Alan Turing will visit Downing Street on Monday to demand the government pardons 49,000 other men persecuted like him for their homosexuality.

Turing, whose work cracking the German military codes was vital to the British war effort against Nazi Germany, was convicted in 1952 of gross indecency with a 19-year-old man, was chemically castrated, and two years later died from cyanide poisoning in an apparent suicide.

He was given a posthumous royal pardon in 2013 and campaigners want the government to pardon all the men convicted under the outdated law.

Turing’s great-nephew, Nevil Hunt, his great-niece, Rachel Barnes, and her son, Thomas, will hand over the petition, which attracted almost 500,000 signatures, to 10 Downing Street.

Ms Barnes said: “I consider it to be fair and just that everybody who was convicted under the Gross Indecency law is given a pardon. It is illogical that my great uncle has been the only one to be pardoned when so many were convicted of the same crime. I feel sure that Alan Turing would have also wanted justice for everybody.”

Matthew Todd, the editor of Attitude Magazine, who will also visit Downing Street, said: “Generations of gay and bisexual men were forced to live their lives in a state of terror.

“Men convicted of gross indecency were often considered to have brought huge shame on their families and many took their own lives. We still live with the legacy of this period today and it’s about time the country addressed this appalling part of our history.”

Benedict Cumberbatch’s Oscar-nominated portrayal of Turing has brought the pioneering scientist’s story to a wider audience. The film follows him from his days as a second world war code breaker at Bletchley Park to his work at Manchester University, which saw him hailed as the father of modern computing, and his tragic death.

Turing led a team decoding messages at Bletchley Park, whose work remained secret until many years after the end of the war, and also designed the Bombe machine which decrypted German messages. Their work helped shorten the conflict and saved many thousands of lives.

Source : france24.com