Mousse se constitue partie civile contre Marc-Yvan Teyssier, élu du Parti chrétien-démocrate

Mousse se constitue partie civile contre Marc-Yvan Teyssier, élu du Parti chrétien-démocrate

Par le biais d'un communiqué publié ce 2 juillet sur son site, l'association Mousse a fait savoir qu'elle se constituait partie civile contre Marc-Yvan Teyssier, président de la délégation du Rhône pour le Parti chrétien-démocrate et élu de la ville de Vourles (69). La première audience devant le Tribunal correctionnel de Paris aura lieu le 10 septembre 2015.

Au cours des derniers mois, Marc-Yvan Teyssier a multiplié les propos homophobes sur son compte Twitter @MYTeyssier, largement dénoncés par les médias :

« @Bobbymhan @AudreyHareILRSY @thbonnaud @le_pcd je confirme l’homosexualité EST une abomination tout le monde est d’accord sur cela » (14/12/2014 à 14h16)

« @thbonnaud @AudreyHareILRSY et alleluia que plus de pays encore condamnent cette abomination » (14/12/2014 à 13h54)

 « @StopCroyances @leraleurmasque @moidittu @Stophomophobie @Irkoutsk69 @Twitter France la perversion de vos actes parle à elle toute seule » (20/12/2014 à 2h20)

« @Bobbymhan @Carmenrio2504 @StopCroyances @leraleurmasque aucun préjugé simple dénonciation d’une réalité décadente et aucune discrimination » (20/12/2014 à 9h54)

« la promotion de l’homosexualité dans les sociétés occidentales n’est qu’une étape vers celle de toutes les déviances » (23/03/2015 à 14h03)

« L’homosexualité dans toute son horreur @jeromebeauge @DidierJEAN @carolinemecary @apgl1 @ouiouioui_ @YRoszewitch @InterLGBT @JeanLucRomero » (18/04/2015 à 1h35)

De tels propos de la part d’un élu de la République française sont intolérables.

Internet n'est pas une zone de non-droit

Les injures publiques à caractère homophobe sont punies de 6 mois d'emprisonnement et d'une amende de 22 500 euros. La provocation à la haine à la violence et à la discrimination envers une personne ou un groupe de personnes en raison de son ou de leur orientation sexuelle est punie d'un an d'emprisonnement et/ou d'une amende de 45 000 euros.

C’est pourquoi Mousse s’est constituée partie civile contre Marc-Yvan Teyssier pour injure publique et provocation à la haine et à la violence envers un groupe de personnes à raison de leur orientation sexuelle.

Ces derniers temps, Marc-Yvan Teyssier n'a pas non plus cessé de nous provoquer. Dans l'espoir sans doute que nous lui donnions des arguments pour se justifier face à son acharnement, notamment contre les familles homoparentales.

« Les tweets de Marc-Yvan Teyssier contribuent à renforcer le sentiment de rejet à l’encontre des homosexuels. C’est cet effet discriminatoire des discours de haine que la loi pénale condamne », a déclaré Etienne Deshoulières, avocat de l’association, avec qui nous collaborons également.