Moscou : Le britannique Peter Tatchell placé en détention provisoire et libéré après une manifestation pro-LGBTQ (VIDEOS)

Il œuvre depuis des années à la promotion et protection des droits humains, partout dans le monde. Peter Tatchell, 66 ans, manifestait encore, devant le Kremlin, ce jeudi 14 juin, quelques heures avant le match d'ouverture de la Coupe du monde, contre le régime de Vladimir Poutine.

« Ce pays, qui restreint les droits des personnes LGBTQ, ne devrait pas être autorisé à accueillir ce type d'événement. Aucune relation sportive normale ne devrait être envisagée avec un régime anormal », a soutenu Peter Tatchell.

Il tenait une pancarte, rappelant que le président russe avait été incapable sinon réticent à contenir ou désavouer son gouverneur, Ramzan Kadyrov, chef tchétchène et organisateur de camps de tortures pour homosexuels. L'information avait été dévoilée au printemps 2017 par le journal d’opposition Novaïa Gazeta.

Tatchell a annoncé avoir été détenu pendant près de deux heures avant d'être relâché. Il est accusé d'avoir enfreint la loi fédérale 54 et le décret présidentiel 202, interdisant pendant le Mondial « toutes les manifestations près du Kremlin et villes hôtes, à des horaires non-approuvés ». Rien toutefois, en comparaison à ce que les LGBT subissent quotidiennement dans ces régions, assure le militant.

« Je suis tenu de comparaître devant le tribunal le 26 juin, mais je retourne dans mon pays le 18 juin prochain. J'ai demandé l'annulation de l'audience auprès du chef de la police de Kitay-Gorod à Moscou. Les officiers supérieurs étaient sévères, mais celui qui m'a appréhendé était plus serviable, amical et poli. J'imagine que j'ai été bien traité en raison de ma citoyenneté britannique et de l'intervention de Colin Wells, haut fonctionnaire consulaire, qui les a contactés. Je suppose aussi que les Russes ne voulaient pas non plus être vus se comporter ainsi durant la Coupe du Monde. »

Un couple de supporters gays Français a en outre été violemment agressé, ce jeudi également, à Saint-Pétersbourg. Selon la chaîne Telegram Operdrain et divers médias, dont le DailyMail, l'une des victimes a été hospitalisée, pour un traumatisme cranio-cérébral notamment et une fracture de la mâchoire. Aucune précision sur les blessures de son partenaire. Mais leur deux assaillants, Ismet Gaidarov, 25 ans, et Rasul Magomedov, 24 ans, originaires du Daghestan, ont été interpellés.

Joëlle Bethout
stophomophobie.com

Les commentaires sont fermés.