« Ma famille arc-en-ciel », le premier livre pour enfants traitant de l'homoparentalité au sein de la société croate

« Ma famille arc-en-ciel », le premier livre pour enfants traitant de l'homoparentalité au sein de la société croate

Présenté le 18 janvier à Zagreb en présence de quelques dizaines de personnes dont de nombreux journalistes, « Ma famille arc-en-ciel » relate en images le quotidien d'« Ana » et « Roko », 4 ans, élevés au sein de familles homoparentales.

« La première aime quand ses papas lui racontent une histoire avant de s'endormir. » L'année dernière, « maman Inès et maman Lucija ont aidé Roko à chausser ses skis pour la première fois ».

« Nous l'avons fait pour nos enfants, nous voulions qu'ils puissent lire quelque chose sur nos familles », explique Daniel Martinovic, 36 ans, ingénieur en informatique et « parent très fier d'un enfant de trois ans ».

Engagé au sein de l'association « Familles arc-en-ciel », initiatrice du projet, « sa plus grosse inquiétude : c'est que mon enfant assiste à mon agression ou à celle de mon compagnon », dit-il.

Membre de l'Union européenne depuis 2013, la Croatie, où l'Eglise catholique conserve une emprise importante sur la société, a graduellement amélioré les droits des LGBT. Depuis 2014, les couples de même sexe peuvent également conclure des contrats « de partenaires de vie », leur conférant les mêmes droits que les mariés hétérosexuels. Mais les mentalités évoluent moins vite que la loi.

Aucun enfant n'aura d'ailleurs assisté à la présentation du livre. « Nous restons très méfiants des réactions que peuvent susciter notre modèle familial », insiste Daniel Martinovic, même si « la situation s'améliore », reconnaît-il, soulignant l'espoir « qu'un jour les familles de parents gays et lesbiens n'auront plus à craindre d'être différentes ».

L'un des auteurs du livre, Ivo Segota, rappelle que l'ouvrage « ne s'adresse pas qu'aux enfants de familles LGBT ».

Tout parent peut aborder la question des différences et dire à ses enfants « qu'il existe divers types de familles, qu'il y a des enfants qui sont adoptés, qui vivent en famille d'accueil, qui grandissent avec leurs grands-parents, ou qui ont seulement leur maman ou leur papa, et qu'il y a aussi des enfants qui vivent dans des familles arc-en-ciel. Et, c'est une réalité en Croatie », martèle ce biologiste de 35 ans qui souhaite avoir des enfants avec son compagnon.

Tiré à 500 exemplaires, le livre est disponible en ligne sur Dugineobitelji et distribué gratuitement sur simple demande. « Il aidera les enfants à ne pas se sentir différents et à déstigmatiser la population homosexuelle », estime Natasa Medved, traductrice qui a travaillé sur le livret et dénonce « un climat ultraconservateur au sein de la société » croate.

Le groupe Vigilare, proche du clergé, et prônant la famille traditionnelle, hétérosexuelle, comme seul modèle viable, a d'ailleurs qualifié la publication de « littérature contestable », redoutant sa distribution dans les écoles et les jardins d'enfants. Mais « la Croatie n'étant pas prête », l'association « Familles arc-en-ciel » a assuré que ce ne serait pas le cas.