"La vie d'Adèle" récompensé aux Spirit Awards, trophées du cinéma indépendant américain

"La vie d'Adèle" récompensé aux Spirit Awards, trophées du cinéma indépendant américain

>> Blue is the Warmest Colour Takes Home Independent Spirit Award

[spacer]

12 Years A Slave a pris une longueur d’avance pour les Oscars, en raflant ce samedi 1er mars les principaux prix aux Spirit Awards, trophées du cinéma indépendant, tandis que La vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche s’est imposé pour le prix du film étranger.

Le drame sur l’esclavage du Britannique Steve McQueen a remporté cinq trophées, dont ceux de meilleurs film, réalisateur et second rôle féminin.

Les prix d’interprétation sont allés à Matthew McConaughey, pour son rôle de séropositif à l’aube de la pandémie de sida dans « Dallas Buyers Club« , et Cate Blanchett, grande bourgeoise déchue dans « Blue Jasmine ».

Tous deux font plus que jamais figure de favoris pour les Oscars, qui seront remis dimanche soir.

Sans surprise, Jared Leto est reparti avec le trophée du second rôle masculin pour son incarnation d’une femme transgenre et semble assuré de remporter l’Oscar dimanche.

Dans la catégorie du meilleur film étranger, « La vie d’Adèle » a créé la surprise en s’imposant face au grand favori italien des Oscars, « La grande bellezza » de Paolo Sorrentino.

Aucun membre de l’équipe du film n’était présent pour recevoir le trophée.

Difficile d’imaginer qu’au Brésil, Sonopress et SONY DADC ont refusé de produire le film en DVD en raison des scènes de sexe jugées trop explicite.

« Je ne comprends vraiment pas ce qui se passe et quelles sont les véritables justifications de ces deux entreprises », a déclaré à l’AFP Jean-Thomas Bernardini, président de Imovision, distributeur du film au Brésil.

« Le Brésil est un pays libre, le carnaval en est la preuve. Pour moi, c’est une question de préjugé », a-t-il ajouté sans parler ouvertement d’homophobie.

Après avoir essuyé ces refus, Imovision a conclu un accord avec une petite entreprise qui a accepté de faire les copies à la condition que son nom n’apparaisse sur la jaquette, selon Jean-Thomas Bernardini.

>> Last year’s Palme D’Or winner at Cannes, graphic novel adaptation Blue is the Warmest Colour, took home the Best International Film award at the Independent Spirit Awards tonight.

The film, based on the French graphic novel Le Bleu est une Couleur Chaude (“blue is a warm colour”), by Julie Maroh, is a three-hour, visually explicit lesbian love story that got only a limited release in the United States and was rated NC-17.

The film is sweeping the foreign film categories in many of this season’s awards shows, but did not receive any Academy Award nominations. It was deemed ineligible for consideration for the Best Foreign Film trophy because its distributor would not release it early in order to make a deadline; they reportedly objected to the policy since if it was an American film, it would have been eligible with its original release date intact.