-->

Festival annuel du "Mardi Gras" de #Sydney pour une célébration de l'#égalité

Festival annuel du "Mardi Gras" de #Sydney pour une célébration de l'#égalité

"Il n'y a rien de semblable ailleurs dans le monde" : Plus de 10 000 personnes, venues de toute l'Australie et de l'étranger, pour participer au défilé incontournable du "Mardi Gras" LGBT de Sydney, l'équivalent de notre "marche des fiertés", ce 1er mars, et plus de 300.000 spectateurs solidaires, sur la désormais fameuse "Oxfort Street". Peu importe les menaces de la météo, ils s'étaient tous déplacés pour célébrer « kaléidoscope », le thème choisi pour "représenter les couleurs de l'arc en ciel bien évidemment, mais également ces espaces entre les deux, où toutes les couleurs se mélangent dans un tableau de nuances subtiles..." l'humanité", ont déclaré les organisateurs du festival.

Retour aux sources politiques de l'événement, et soutien aux minorités réprimées, entre parodies de saluts à Vladimir Poutine et critiques controversées de la politique du Premier ministre Tony Abbot, tout était pourtant flamboyant et très "friendly"... une véritable célébration de l'égalité pour tous.

Terry G. @stop_homophobie

>> Inside the Sydney Gay and Lesbian Mardi Gras : there was no way the gays were going to let Mother Nature rain on this parade.

While she may have missed the weather memo, thousands of LGBT-friendly folk didn’t let a few clouds get in the way of a good time as they descended upon Oxford Street in droves to celebrate the most famously festive event on the queer calendar: Sydney Gay and Lesbian Mardi Gras.

At least 10,000 people joined in the parade to celebrate ‘kaleidoscope’; a theme chosen to represent “not just the colours of the rainbow, but the spaces in between, where our colours mix and blur into an array of shades”, says the festival’s website.

Among the floats this year were a number of controversial choices, including a salute to Russian President Vladimir Putin and a parody of Prime Minister Tony Abbot’s asylum seeker policy, aptly titled ‘Operation Border Insecurity’ with placards featuring ‘Stop the Floats’; but then again controversy has always been a highlight on the Mardi Gras calendar.