-->

Jouets unisexes : La nouvelle campagne des « magasins U » agace les militants de la « droite réac » !

Jouets unisexes : La nouvelle campagne des « magasins U » agace les militants de la « droite réac » !

« Dînettes, poupées et jouets roses, plutôt vifs pour les filles » et « jeux d’action et de construction, surtout bleus pour les garçons ». Est-ce toutefois la réalité quand les enfants jouent ?

La coopérative de commerçants Système U voulait un « Noël sans préjugés » sexistes pour tous les Français. Mais, depuis la publication de leur catalogue et le lancement de la campagne, l'enseigne de grande distribution est la cible des militants de la Manif pour tous, qui « dénoncent » l'utilisation commerciale d'une prétendue théorie du genre.

Des tweets émanant également d'internautes apparentés d'extrême-droite ou des partis de droite appellent au boycott pur et simple de l'enseigne.

Philippe De Villiers, président du Mouvement pour la France, qui parle « d'inversion sexuelle », y voit même une manœuvre pour installer « un monde dans lequel les hommes et les femmes de demain seraient sans patrie, sans sexe, désaffiliés , désinstitués, l’homme nomade de Jacques Attali, l’homme déraciné », a t-il déclaré en interview. Selon Monsieur De Villiers, « Noël est l’un des derniers obstacles à la puissance de l’idéologie mondialiste. Noël, c’est l’Enfant qui nait, un petit garçons qui nait dans la crèche, qui s’appelle Jésus-Christ. Il a un père et une mère et sauve l’humanité au nom de la paternité céleste. C’est tout ce que le mondialisme combat. Le mondialisme veut un monde débarrassé de toute forme de filiation. La filiation de Jésus-Christ est donc insupportable pour l’athéisme moderne qui vise à éradiquer toutes formes de religion et surtout la religion chrétienne, car en même temps ces gens-là accueillent l’islam au nom du vivre ensemble et de l’accueil de l’autre. Donc, il y a une préférence islamique chez ces gens-là. Pour eux, il s’agit de détruire et d’éradiquer le christianisme. »

***

« Il faut donc se battre contre cette publicité, c’est la raison pour laquelle j’ai agi avec les militants de La Manif pour tous – il n’y a d’ailleurs aucune concertation entre nous – pour boycotter Super U », ajoute celui qui ne tarissait pas d'éloges lors des Régionales envers Marion Maréchal-Le Pen, candidate du Front national : « On cherche à fabriquer un homme générique, un homme qui n’ait ni patrie, ni sexe. C’est ça, l’idéologie qu’il y a derrière. C’est le droit-de-l’hommisme et le laïcisme qui se conjuguent au nom d’une société où il n’y a plus aucune référence à l’histoire, à la filiation et à la nature. »

Ça surchauffe au sein de la « droite réac », ils vont chercher loin !

"Il n'existe pas de jouets pour les filles ou pour les garçons, mais des jouets, tout simplement !"

Une initiative qui avait été plutôt bien accueillie sur les réseaux sociaux et saluée notamment par Pascale Boistard, secrétaire d'État chargée des Droits des femmes. Mais, voir un petit garçon déguisé en super héros "jouer à passer l'aspirateur", pendant qu'une fillette s'amuse avec un circuit de petites voitures : il n'en fallait pas plus !

Rappelons que les magasins U ont été les premiers a publier un catalogue de jouets sans distinction de sexe dès 2012.

Bravo et tout notre soutien à la coopérative pour leur engagement.