Historique : Une première femme juge ouvertement homosexuelle à la tête de la Cour Suprême de Porto Rico

Historique : Une première femme juge ouvertement homosexuelle à la tête de la Cour Suprême de Porto Rico

>> Lesbian Nominated to Head Puerto Rico Supreme Court

Maite Oronoz Rodríguez, membre de la Cour depuis 2014, a été nommée ce vendredi à la tête de la plus haute instance judiciaire de Porto Rico, territoire associé des Etats-Unis. Si sa nomination est confirmée par le Sénat, la jeune femme de 39 ans deviendra la première « juge en chef » ouvertement homosexuelle du pays.

Maite Oronoz RodríguezSelon Alejandro García Padilla, gouverneur du Commmonwealth de l'île, « il était temps de consolider et renouveler la justice face aux défis de l'avenir, et le juge Oronoz Rodríguez est taillée pour le poste ».

L'association américaine LGBT, Lambda Legal, a salué « une nomination historique pour toute la nation, qui devrait encore améliorer la qualité de la justice et stimuler la confiance du public envers les institutions et tribunaux » :

« Pour que les décisions de justice soient équitables, il est essentiel que le pouvoir judiciaire reflète toute la riche diversité du pays. Comment prétendre autrement représenter et comprendre les réalités que traversent la population, y compris les personnes LGBT ? », estime Me Omar Gonzalez-Pagan, l'avocat de l'organisation.

Certains groupuscules religieux, dont « Puerto Rico Pro Family », dénoncent cependant le manque d'expérience de la magistrate, pourtant spécialiste du droit constitutionnel, attribuant ainsi sa nomination à ses relations politiques et son orientation sexuelle.

En couple avec Gina Mendez, chef de cabinet d'Eduardo Bhatia, le président du Sénat, Maite Oronoz Rodríguez a notamment exercé auprès du juge Federico Hernández Denton, l'ancien président de la Cour Suprême, jusque son départ en 2014. Elle a également travaillé à la direction des affaires juridiques et en tant que principale adjointe au Solliciteur général du Commonwealth pour la ville de San Juan.

En acceptant ses nouvelles fonctions, la juge a promis « une justice plus humaine », en abrogeant les barrières pour « descendre du podium et recevoir à bras ouverts toute la population ! »

Elle devrait ainsi succéder à la juge Liana Fiol Matta, qui fêtera cette année ses 70 printemps, la limite d'âge en vigueur pour les membres de l’ordre judiciaire.

Et puis, ce 13 février, le juge Antonin Scalia, doyen ultraconservateur de la Cour suprême des Etats-Unis, est décédé au Texas à l'âge de 79 ans.

Opposé à l'avortement comme à l'ouverture du mariage aux couples homosexuels, mais favorable à la peine de mort, le choix de son successeur pourrait infléchir l'équilibre du pouvoir au sein de la plus haute instance judiciaire du pays, désormais à parité. Il avait été nommé par le Président Reagan en 1986.

Terrence Katchadourian
stophomophobie.org

>> Puerto Rico Supreme Court Justice Maite Oronoz Rodríguez, who is lesbian, has been nominated to be the court’s chief justice, a move that would make her the first openly LGBT chief justice in the U.S.

Alejandro García Padilla, governor of the U.S. commonwealth, announced Oronoz Rodríguez’s nomination Friday, Caribbean Business reports.

“It is time to fortify justice amid the challenges of the future,” he said, according to the publication. “It is time for a generational change. … I tasked this job to the youngest justice in the court…Maite Oronoz Rodríguez.”

Oronoz Rodríguez, 39, has been a member of the court since 2014, when she became its first openly LGBT justice. “I accept this nomination with the energy and force of a new generation, with my love for Puerto Rico and my unwavering commitment to the judicial branch and justice,” she said Friday, according to Caribbean Business.

If confirmed by Puerto Rico’s Senate, she will succeed Chief Justice Liana Fiol Matta, who will turn 70 this year, the age limit for members of the court. The governor said he is “totally confident” Oronoz Rodríguez will be confirmed, Caribbean Business reports.

Oronoz Rodriguez is in a public relationship with Gina Mendez, the chief of staff for Senate President Eduardo Bhatia.

Lambda Legal hailed her nomination. “We are pleased with Governor García Padilla’s decision and applaud this important moment in Puerto Rico,” said a statement released by staff attorney Omar Gonzalez-Pagan. “For the judicial system in the United States to be truly fair, it must reflect the full range of our country's rich diversity. It is critical that the judiciary be composed of judges who truly represent and understand the issues faced by all of the people affected by its rulings, including LGBT people. A diverse judiciary serves not only to improve the quality of justice, but to boost public confidence in the courts.”

The religious group Puerto Rico Pro Family criticized her lack of experience. Spokesman Cesar Vazquez Muniz attributed her nomination to her political connections and sexual orientation.

Oronoz Rodríguez began her legal career as a clerk for Federico Hernández Denton, who was then chief justice of the Puerto Rico high court. She has served as the commonwealth’s deputy solicitor general and worked as an attorney in private practice, specializing in labor, contract, and constitutional law.