Eurovision : Conchita Wurst, la drag queen qui divise l'Autriche

Eurovision : Conchita Wurst, la drag queen qui divise l'Autriche

Révélé en 2011 lors de la nouvelle star autrichienne, ce jeune homme de 25 ans défendra les couleurs de l’Eurovision samedi soir, au grand dam des conservateurs et surtout de l’extrême droite autrichienne, très virulente à son égard. «L’effet papillon» lui a consacré un reportage ce week-end.

«J’ai grandi dans un petit village d’Autriche, j’étais un petit garçon homosexuel très heureux. C’est devenu compliqué à l’adolescence. J’étais sans cesse insulté. Je sais qu’aujourd’hui mon personnage crée des réactions fortes et c’est voulu de ma part» explique celui qui a choisi la transgression pour revendiquer son identité.

Une pétition qui récolte des dizaine de milliers de signatures contestait sa nomination en septembre dernier pour le concours de chant européen. «Une femme avec des poils sur le visage, vous parlez d’un ambassadeur pour notre pays. Doit-on vraiment être la risée de l’Europe ?» peut-on lire  parmi les commentaires qui se multiplient sur la page Facebook hostile au chanteur.

Cette irritation trouve des échos en Russie et Biélorussie. Une pétition a été adressée au ministère de l’information, demandant à boycotter le Concours 2014 et d’en interdire la diffusion sur le territoire biélorusse. Mais les associations gays autrichiennes se mobilisent. «Plus on fera parler de nous, plus on se fera comprendre et accepter, malgré le vent d’homophobie qui souffle en Europe» déclare un porte parole sur Canal plus.

leparisien.fr