En Angleterre, un couple gay se marie après avoir été refoulé par une trentaine d'églises

En Angleterre, un couple gay se marie après avoir été refoulé par une trentaine d'églises

Ils en rêvaient et sont d’ailleurs « aux anges », confient David Sparrey et Shane Yerrell. Originaires de Waltham Abbey, dans le sud-ouest du comté d’Essex, en Angleterre, les deux hommes de 30 et 39 ans, en couple depuis 2016, souhaitaient s’unir à l’église. Ils sont chrétiens, vivent leur foi au quotidien, et cette bénédiction symbolique de leurs vœux leur apparaissait incontournable. Après avoir été refoulés de trente-et-une églises, ils ont fini par se marier à Londres, ce 21 octobre, à la grâce d’une révérende de la Wanstead United Reformed Church, une église protestante de tradition réformée.

« Nous avons pu nous marier à l’église après 31 refus  »

Un « véritable miracle », soutient Shane. « J’ai parfois passé une quinzaine d’heures par jour au téléphone avec ces congrégations. J’avais perdu espoir. Et puis je suis tombé sur la révérende de cette église, Tessa, qui m’a accueilli tout en lumière, en me réconfortant avec ses mots : « tout le monde mérite d’épouser son amour, la personne aimée ». Toutes les autres me donnaient l’impression de répéter un scénario ».

Shane est adjoint au Maire de sa ville, Waltham Abbey, et conseiller du district forestier d’Epping, dans l’Essex également. David est ingénieur électricien et à l’initiative du mariage. Il a fait sa demande en mariage pendant leurs vacances en famille, sur une plage de Crète.

« Le parcours a été difficile mais en valait la peine », poursuit Shane. « Ce fut une journée inoubliable », ajoute David. « Nous étions entourés par tant d’amour et plus d’une centaine d’invités… C’était le mariage parfait. La patience et détermination de Shane ont été concluantes ».

En juillet 2013, l’Angleterre et le Pays de Galles ont adopté une loi autorisant le mariage égalitaire, approuvée par la reine Elizabeth et entrée en vigueur l’année suivante. Mais l’Église anglicane s’y oppose toujours et aucun service n’assure de bénédiction. Pourtant, 55% des pratiquants y sont favorables, selon une enquête YouGov de mars 2022.

« Les couples LGBT n’imaginent pas que c’est possible de se marier dans les églises. Elles sont en effet sous pression, arguant de la base biblique. Mais il s’agit d’interprétations. L’amour c’est l’amour, et en Angleterre, le mariage n’est plus réservé aux personnes hétérosexuelles. Si on pouvait faire passer un message, c’est bien qu’il ne faut jamais abandonner », conclut David.

Nous leur souhaitons beaucoup de bonheur.