Condamnation des « thérapies » de conversion : 34 eurodéputés français ont voté « contre » ou « s'abstenir »

Condamnation des « thérapies » de conversion : 34 eurodéputés français ont voté « contre » ou « s'abstenir »

Le Parlement les a dénoncé pour la première fois, ce 1er mars, par amendement voté à une très large majorité, 435 voix contre 109, enjoignant les Etats membres à légiférer.

Parmi les eurodéputés qui auront voté « contre » ou « s'abstenir », 34 français, majoritairement du FN, Les Patriotes ou Les Républicains, dont Nicolas Bay, Nadine Morano, Bruno Gollnish... Michèle Alliot-Marie et Geoffroy Didier (LR), Florian Philippot, Mireille d’Ornano et Sophie Montel (Les Patriotes), ainsi que Tokia Saïfi (Agir, la droite constructive) ont toutefois corrigé ensuite leur vote, pour se prononcer en faveur de l'interdiction.