Bassem Braïki appelant aux meurtres contre les homosexuels : Mousse, Stop Homophobie et Adheos se constituent parties civiles, avec Mounir Mahjoubi

Bassem Braïki appelant aux meurtres contre les homosexuels : Mousse, Stop Homophobie et Adheos se constituent parties civiles, avec Mounir Mahjoubi

Bassem Braïki est un blogueur très actif sur les réseaux sociaux, d'où il poste régulièrement des vidéos homophobes. 6 font désormais l'objet de la plainte avec constitution de partie civile déposée ce vendredi 17 mai, à Paris, pour injures et incitation à la haine et à la violence à raison de l'orientation sexuelle.

Entre autres injures, Bassem Braïki profère notamment les propos suivants :

  • « Hier y a eu la sodomite pride partout dans le monde, je me demande pourquoi un astéroïde n'est pas venu ce jour-là. »
  • « Les homosexuels, moi j'ai la solution pour qu'on vous soigne. Wallah tu prends un Efferalgan, tu mélanges avec du cyanure et puis ça va vous soigner. Faut éradiquer ce phénomène. »
  • « Vous êtes pas des humains, vous êtes pas constitués comme nous, ça n'est pas possible. »
  • « Allah vous piétine, Il vous terrasse. Demain, vous prenez le tramway, Il vous roule dessus. »

Pour Etienne Deshoulières, avocat des associations et de l'ancien secrétaire d'Etat, Mounir Mahjoubi, visé personnellement par les propos, « Bassem Braïki dispose d'une large audience sur internet auprès de laquelle il distille son homophobie viscérale. Une action pénale est indispensable pour faire cesser ce torrent de haine. »