Avec la « loi Turing », la Grande-Bretagne gracie des dizaines de milliers d'homosexuels et bisexuels (VIDEO)

Avec la « loi Turing », la Grande-Bretagne gracie des dizaines de milliers d'homosexuels et bisexuels (VIDEO)

Ils seraient plus de 65 000 à avoir été condamnés pour « outrage à la pudeur » au Royaume-Uni, dont 15 000 environ sont encore en vie, selon les estimations de The Independant. Depuis 2012 il était possible de faire effacer sa condamnation de son casier judiciaire. Mais il fallait en faire la demande.

Annoncé en octobre dernier, le gouvernement britannique vient donc d'adopter ce mardi 31 janvier, la « loi Turing », en hommage au mathématicien et cryptologue, afin de gracier systématiquement de façon posthume tous ces hommes condamnés en vertu de textes désormais abrogés. Les procédures seront par ailleurs simplifiées pour les vivants.

« C'est vraiment un jour capital. Nous ne pourrons pas effacer le mal qui a été fait, mais nous avons pris des dispositions pour réparer ces torts », a commenté Sam Gyimah, secrétaire d'Etat à la Justice, « fier » que cette loi de grâce soit entrée en vigueur sous ce gouvernement.

Bien connu pour avoir entre autres brisé le code de la machine des nazis Enigma, ce qui a permis d’accélérer la fin de la guerre et sauver des millions de vies, Alan Turing, homosexuel, sera poursuivi en justice en 1952 pour « grossière indécence » et contraint à une castration chimique pour éviter l'emprisonnement. Le film « Imitation game » notamment a popularisé son histoire.

Après des excuses officielles en 2009, la Reine Elizabeth l’a gracié en 2013.

Anne V. Besnard
stophomophobie.com