-->

Au Nigeria, même les chats sont concernés par la loi anti-gay ! Courage à "Bull" expulsé pour comportement sexuel inadéquat :(

Au Nigeria, même les chats sont concernés par la loi anti-gay ! Courage à "Bull" expulsé pour comportement sexuel inadéquat :(

Après sept ans de vie commune en toute fidélité, la maîtresse de "Bull" aura donc succombé au syndrome de la parano "aiguë" du fameux complot LGBT. Méprise ? Elle ne supportait plus les "trop plein de câlins" de son chat à d'autres mâles, manifestant ainsi, selon ses déclarations à un journal nigérien, les signes d'une préférence homosexuelle malgré toute la population de "chattes" qui l'entourait. Elle a donc décidé, dans le mutisme des sentiments, de s'en séparer pour "comportement sexuel non-traditionnel". Humanité quand tu nous tiens 😉

"Si quelqu'un en veut, il est à vous ! Je ne vois plus d'intérêt à m'occuper de ce chat !"

Quand chacun cherche son chat ! Avec la nouvelle loi anti-gay promulgué par le président Jonathan Goodluck, qui porte décidément bien mal son nom pour le pays, c'était déjà devenu la chasse légale aux personnes LGBT, considérées comme de "mauvais humains". Et, quand la psychose homophobe affecte également les animaux qui en deviennent la cible... on se dit que la nature est bien malintentionnée que de s'en mêler. Quel comble, quand même... de "contre-nature" ! Mais qu'est-ce qui reste de naturel finalement, la connerie ?!

Ce n'était peut-être pas une très bonne idée que de faire savoir à tous "scientifiquement" que l'homosexualité était également répandue chez plus 450 espèces d'animaux. Ça va être une pandémie !

Et sinon, vous connaissez la chanson :  "C'est la cousine Christine qui a perdu sa chatte... mais crie par la fenêtre pour qu'on n'la lui rende pas !"

Terry G./Joelle B. @stop_homophobie

>> A  woman in Nigeria has gotten rid of her cat because he exhibited signs of being gay.

After owning “Bull” for seven years the unnamed woman cited his “unnatural sexual behavior” as the reason for putting him out permanently. “Anybody interested in this gay cat can have it because I have no further use of it,” she told the Nigerian paper Leadership.

Bull apparently was making advances on other males, even though their were female cats in the household.

It’s bad enough LGBT humans are being persecuted in Nigeria—President Goodluck Jonathan just signed a new ban on homosexual organizations and same-sex unions—but now they’re going after gay pussy, too.