Au Gabon, deux hommes "surpris" en pleins ébats finissent au poste pour "homosexualité"

Au Gabon, deux hommes "surpris" en pleins ébats finissent au poste pour "homosexualité"

Entre voyeurisme et délation : Ils s’étaient rencontrés sur la plage du « Tropicana » à Libreville, lorsqu’après s’être émoustillés verbalement, les deux hommes décident à la tombée du soir de se faire une « balade romantique » le long du rivage.

Isolés, loin de tout, « à l’abri des regards », les deux compères espéraient un moment d’intimité. Mais, c’était sans compter les gémissements, même discrets, qui auront été perçus par des promeneurs curieux, laissant suggérer que quelqu’un se faisait du bien. Comment résister à la tentation d’en voir plus ? Évidemment ! Sauf que… les voyeurs qui pensaient pouvoir « se rincer l’œil » en assistant aux « élans vivifiants d’un couple hétérosexuel en pleine extase », sont tombés sur un os. Enfin deux : « Obscène, abominables », nous avons été dupés. Ce sont des hommes !

Visiblement offusqués et « gênés », les randonneurs, en quête de sensation, se sont alors empressés de prévenir les « agents de la police judiciaire », avant d’interrompre les deux amants, en les sommant de ne plus bouger. Ah ?!
Le plus âgé des  »protagonistes », un quadragénaire d’origine sénégalaise, aurait même tenté de les « soudoyer » en leur proposant du liquide pour pouvoir repartir avec son ami.
Mais, « révoltés » par ce qu’ils venaient de voir, les « témoins » n’ont pas cédé.

Triste constat. Pour le journaliste qui rapporte l’information : « Dans une société où l’homosexualité reste une relation contre nature et très mal perçue, cette histoire a choqué la conscience collective. » Rien que ça ?!

Terrence Katchadourian
@stop_homophobie