Attentats : Plusieurs fusillades et explosions à Paris, l'état d'urgence décrété

Attentats : Plusieurs fusillades et explosions à Paris, l'état d'urgence décrété

Plusieurs coups de rafales dans le 10e arrondissement et des détonations à proximité du Stade de France ont fait plusieurs morts. Il y a également une prise d'otage en cours au Bataclan. Nous étions à quelques mètres et c'est vraiment affreux. SVP si vous êtes sur Paris, ne sortez pas. Les voitures de police sécurisent le quartier mais ça "pète" aussi à Châtelet et République.

Fermeture de salles de spectacle de lieux de réunion, fermeture des frontières annoncée... La Mairie de Paris appelle également les habitants à rester chez eux. Anne Hidalgo est arrivée peu avant 23h30 au théâtre du Bataclan.
Tous les services d'enquête spécialisés ont été saisis par le parquet: sous-direction antiterroriste de la police judiciaire (SDAT), direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et section antiterroriste de la PJ parisienne, a précisé la source judiciaire, qui n'était pas en mesure de donner un bilan. Il semble que ce soit des explosifs avec des clous qui aient été utilisés à proximité du Stade de France

Plus que jamais, solidarité avec les victimes et respect à la police qui sur place a vraiment tout fait pour nous protéger.

Obama : «Les valeurs de l'humanité sont attaquées»

Depuis la Maison-Blanche, le président américain Barack Obama vient de réagir. « Il ne s'agit pas seulement d'une attaque de Paris ou la France, mais de toutes les valeurs de l'humanité». « Nous serons aux côtés de la France pour combattre le terrorisme et l'extrémisme », a-t-il ajouté. « Ceux qui pensent qu'on peut terroriser les Français ont tort ». Le président américain a assuré être «en contact avec les officiels français pour transmettre nos condoléances aux familles de ceux qui ont été tués ». « Je n'ai pas encore appelé Hollande, il est très occupé à ce moment j'imagine ».

François Hollande : « J’ai décidé de fermer les frontières. C’est une horreur. Nous avons mobilisé toutes les forces possibles pour la neutralisation des terroristes et la mise en sécurité des quartiers concernés. J’ai demandé des renforts militaires pour être sûr qu’aucune autre ne puisse avoir lieu. L’état d’urgence sera décrété, donc certains lieux seront fermés, la circulation pourra être interdire et il y aura des perquisitions qui pourront avoir lieu. J’ai aussi décidé de fermer les frontières pour être sur que personne ne puisse rentrer », a déclaré le chef de l’Etat, très ému dans une allocution à l’Elysée.
« J’ai une pensée pour les familles, les blessés. Nous devons faire preuve de compassion, mais aussi de dignité. La France doit être grande. Nous devons aussi appeler chacun à la responsabilité. Ce que les terroristes veulent, c’est nous faire peur. Il y a de quoi avoir peur, mais face à l’effroi, il y a une nation qui sait se défendre et saura vaincre les terroristes ».