Allemagne : 30 millions d’euros pour réhabiliter et indemniser les homosexuels condamnés après-guerre

Allemagne : 30 millions d’euros pour réhabiliter et indemniser les homosexuels condamnés après-guerre

>> Maas : Entschädigung für verurteilte Homosexuelle

Le gouvernement allemand va débloquer une enveloppe de 30 millions d'euros pour réhabiliter et indemniser les 50.000 hommes condamnés jusqu'en 1994 pour homosexualité, rapporte le quotidien Süddeutsche Zeitung.

Le ministre de la Justice Heiko Maas l'avait annoncé en mai dernier, sans toutefois prévoir d’échéance, si ce n'est évoquer dans son communiqué « une loi spéciale » organisant à la fois l’annulation des condamnations et l’indemnisation afin d’épargner aux hommes concernés une démarche individuelle :

« Nous ne pourrons jamais supprimer les abjections commises au nom de l’Etat de droit, mais nous voulons réhabiliter les victimes ».

La sévérité de l’ancien article 175 du Code pénal allemand, adopté en 1871 et revisité par le IIIe Reich en 1935, condamnait « les actes sexuels contre nature (…), que ce soit entre personnes de sexe masculin ou entre hommes et animaux » à des peines pouvant aller jusqu’à dix ans de travaux forcés.

Plus de 42 000 hommes ont ainsi été envoyés en prison et pour certains en camp de concentration. Ils seront tous réhabilités mais seulement en 2002 par une première loi qui annulait pareillement les condamnations infligées aux déserteurs de la Wehrmacht.

L’article 175 sera toutefois maintenu après-guerre, restant pendant des décennies la seule survivance légale des persécutions nazies qui conduira encore à 50 000 nouvelles condamnations dans la jeune démocratie ouest-allemande.

Ces procès ont eu lieu pour l’essentiel jusqu’en 1969, date à laquelle le texte est revenu à sa version initiale, avant d'être enfin abrogé en 1994, rappelle The Times Of Israël. En Allemagne de l’Est, il sera d’emblée rétabli dans sa première version, puis supprimé en 1968.

Le site allemand Der Freitag, relayé par LCI, raconte l’histoire de Gottfried Lorenz, aujourd’hui âgé de 76 ans et condamné  en 1965. A l’époque, le jeune homme de 25 ans s’éloigne dans une zone boisée avec une nouvelle rencontre, qui tente finalement de lui voler ses clés, son passeport et son argent. En appelant à l’aide, il comprend qu’il sera démasqué. « Ce fut la plus grande crise de toute ma vie ! »

Gottfried a depuis effectué des recherches en doctorat sur l’histoire de l'article 175, publié plusieurs ouvrages et rencontré le ministre de la Justice en 2014 pour évoquer le sujet : L'Allemagne est désormais prête à lui rendre justice.

Anne V. Besnard.
stophomophobie.org

>> Bundesjustizminister Heiko Maas sieht für die geplante Entschädigung von Homosexuellen, die wegen ihrer Neigung verurteilt wurden, 30 Millionen Euro vor. Dies sagte der SPD-Politiker der « Süddeutschen Zeitung ».

Homosexuelle Handlungen unter Männern waren in der DDR bis 1968 strafbar, im Westen bis 1969. Ganz abgeschafft worden ist der Paragraf 175 sogar erst 1994. Die Koalition hat vereinbart, die bislang als vorbestraft geltenden Betroffenen zu rehabilitieren. Maas hatte einen Gesetzentwurf dazu noch für Oktober angekündigt.

Die Entschädigung werde « immer auch vom konkreten Einzelfall abhängen », erklärte Maas in der Zeitung, « etwa der Dauer einer Freiheitsstrafe ». Das Gesetz sehe einen Individualanspruch vor, der « relativ unkompliziert » geltend gemacht werden könne. Es gebe aber auch eine Kollektiventschädigung, « um das Leid und Unrecht, das Einzelne erlitten haben, aufzuarbeiten und zu dokumentieren ». Maas rechnet damit, dass noch etwa fünftausend Menschen einen persönlichen Anspruch geltend machen könnten.