Alfortville‬ : le sénateur socialiste Luc Carvounas va épouser son compagnon Stéphane Exposito

Alfortville‬ : le sénateur socialiste Luc Carvounas va épouser son compagnon Stéphane Exposito

C’est un mariage un peu particulier qui sera célébré le 11 juillet prochain à Alfortville, celui du maire lui-même. Luc Carvounas, par ailleurs sénateur socialiste, épouse son compagnon Stéphane Exposito en sa mairie.

Le mariage sera célébré en présence des amis du couple, parmi lesquels figurent de fait beaucoup de politiques de premier rang : Manuel Valls, Claude Bartolone, Jean-Christophe Cambadélis, Anne Hidalgo, Cécile Duflot, Emmanuelle Cosse, Bruno Le Roux, Laurence Rossignol, Harlem Désir…

« Je n’ai jamais fait de ma vie privée un étendard. C’est l’annonce de mon mariage qui se transforme en information publique qui attire la lumière sur ma sexualité », a souligné M. Carvounas à l’AFP, tout en expliquant ne pas avoir fait mystère de son homosexualité devant ses administrés.

« À Alfortville, tous les habitants savent qui est mon compagnon, de la petite mamie au commerçant. Il participe à mes côtés, quand il est disponible, parce que nous sommes un couple, à toutes les manifestations officielles », a expliqué M. Carvounas, également directeur de campagne de Claude Bartolone pour les régionales en Ile-de-France.

Le premier homme politique français ouvertement homosexuel était le parlementaire et maire de Pau, André Labarrère, à une époque où l’homosexualité était très largement cachée dans le monde politique. Bertrand Delanoë avait marqué une nouvelle étape en faisant son « coming out » public en 1998, trois ans avant son élection à la mairie de Paris, en revendiquant un « droit à l’indifférence ». Quelques parlementaires et responsables politiques disent également publiquement leur homosexualité (Roger Karoutchi et Franck Riester aux Républicains, Sergio Coronado et Corinne Bouchoux chez EELV, Bruno Julliard et Christophe Girard au PS). Parmi les « politiques » mariés depuis l’adoption du mariage homosexuel en France en 2013 figurent M. Girard ou encore l’ancienne maire PS de Dreux, Françoise Gaspard.

Actualisé le 9 juillet

Mais si les réactions sont plutôt encourageants, sur les réseaux pourtant certains n’ont pas manqué de s’affranchir une nouvelle fois en déversant leur haine.
Ainsi, le couple a reçu des messages d’injures et menaces de mort depuis que leur union a été révélée :

1 Comment

Comments are closed.