86 % des 18-30 ans favorables à l’ouverture de la PMA à toutes, 76% pour une légalisation de la GPA

86 % des 18-30 ans favorables à l’ouverture de la PMA à toutes, 76% pour une légalisation de la GPA

Dans le cadre des débats sur la bioéthique organisés depuis janvier, en prévision de la révision de la loi prévue fin 2018, « 20 Minutes » a publié, ce lundi 26 mars, une enquête exclusive réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 618 jeunes, âgés de 18 à 30 ans.

Les trois quarts (76%) se révèlent ainsi favorables à la légalisation de la gestation pour autrui (GPA), avec une très forte volonté de faire bouger les lignes sur ces grandes questions de société, observe Antoine Buisson, d’OpinionWay, qui a mené l'étude du 2 au 6 février 2018. « Les chiffres sont assez unanimes », ajoute-t-il, mais 62 % la prônent toutefois « sous réserve qu’elle soit assortie de conditions ».

86% d'entre-eux se prononcent également pour un élargissement de la PMA (procréation médicalement assistée) aux femmes célibataires et aux couples de femmes, jusqu'à présent réservée aux hétérosexuels « en âge de procréer » et qui souffrent d'une infertilité médicalement constatée ou risquent de transmettre une maladie grave à l'enfant.

Une volonté donc de « voir le législateur s’adapter aux nouvelles évolutions de la société », qui s’accompagne « d’une conscience aiguë de la nécessité de débattre et définir un cadre légal qui protège de toute dérive », ajoute le site.

Il y a quelques jours, L'Obs et BVA ont aussi dévoilé un sondage édifiant, confirmant l'adhésion massive des Français à la PMA pour les couples de femmes homosexuelles (58%), et au recours à une mère porteuse pour 55% des 1019 personnes interrogées par interne. Plus de 70% ont en outre estimé qu'un couple homosexuel masculin (72%) ou féminin (74%) peut élever un enfant dans de bonnes conditions, contre 98% pour un couple hétérosexuel.