Vidéos. Sarkozy pour une abrogation de la loi Taubira : « je veux un mariage pour les homos et un mariage pour les hétéros »

Vidéos. Sarkozy pour une abrogation de la loi Taubira : « je veux un mariage pour les homos et un mariage pour les hétéros »

L’ancien président a tranché ce samedi 15 novembre, lors du meeting de « Sens commun » (un collectif créée au sein de l’UMP, émanant de la Manif pour tous) qui rassemblait à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) les candidats à l’élection à la présidence de l’UMP :

« La loi Taubira devra être réécrite de fond en comble, abrogée pour en faire une autre. Le PACS n’est pas suffisant. Je veux un mariage pour les homosexuels, un mariage pour les hétérosexuels qui tiennent compte de la différence, parce que ce n’est pas la même chose» a expliqué Nicolas Sarkozy, avant d’être interrompu par les participants qui scandaient d’une part «Abrogation! Abrogation!» tandis que d’autres le huaient.

« Si vous préférez qu’on dise… abroger la loi Taubira pour en faire une autre… En français, ça veut dire la même chose… Ça aboutit au même résultat. Mais enfin, si ça vous fait plaisir, franchement, ça coûte pas très cher».

C’est donc la première fois que Nicolas Sarkozy emploie le terme d' »abrogation » alors que, jusqu’à présent, il prônait une « réécriture » du texte sur l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples homosexuels, contrairement à Hervé Mariton (favorable à une abrogation) et Bruno Le Maire (favorable à une réécriture du volet filiation seulement pour éviter que ne soit consacré un « droit à l’enfant »).

[spacer]

[spacer]

Retour à la ségrégation ?

« Sarkozy [est] prêt à tous les reniements pour prendre possession de l’UMP », a estimé Erwann Binet sur Twitter.

Une position également brocardée par Bruno Le Maire, au cours du meeting : « Ne me reprochez pas d’avoir eu le courage de dire en public ce que je dis en privé […], de ne pas faire comme certains qui vous expliquent que pour ne pas diviser leur famille politique, ils attendront l’élection pour donner leur position. »

[spacer]
<

[spacer]

Sur BFM TV, Vincent Autin, le premier « marié homosexuel », a réagi à la promesse mensongère d’abrogation du mariage pour tous de Nicolas Sarkozy (et son compagnon Hervé Mariton) :

«Il sait qu’il ne pourra pas le faire. S’il le fait, il va créer de l’inégalité. Que va-t-il faire des couples mariés? Les démarier? Ou laisser mariés ceux qui le sont et interdire le mariage aux autres? Le Conseil Constitutionnel se saisirait de ce problème si cela devait arriver».

Difficile de saisir la lubie de certains à vouloir abroger/réécrire cette loi : N’y aurait-il pas plus préoccupant comme problème ?

Tâche accomplie pour Nicolas Sarkozy qui allait avant tout, avec ce grand oral, à la pêche aux voix. Car sur le fond, l’ancien président le confie en privé : « Le mariage pour tous, je m’en fous. Ça n’est pas un sujet. »

@stop_homophobie

1 Comment

Comments are closed.