Une première Gay Pride au Monténégro

Une première Gay Pride au Monténégro

Une première Gay Pride aura lieu le 24 juillet dans la station balnéaire de Budva au Monténégro, pays à la société très traditionnelle et patriarcale, a déclaré à la presse Aleksandar Zekovic, du forum des lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels Progress.

« Ce sera une bonne occasion de tester la volonté politiqué, les capacités de la police et la communauté LGBT elle-même », a-t-il indiqué.

Le ministre monténégrin des Droits de l’Homme, Suad Numanovic, a soutenu la tenue de la Gay Pride, mais n’a pas confirmé sa participation. Il a néanmoins indiqué qu’un représentant du gouvernement y serait certainement présent.

Les activistes du forum LGBT ont déjà tenté d’organiser une Gay Pride en 2011, mais ils l’avaient finalement annulée, ayant estimé que les autorités n’avaient pas fait preuve d’engagement dans l’organisation de cet événement.

Le gouvernement monténégrin a depuis adopté, sous pression de l’Union européenne, une stratégie pour protéger la communauté LGBT et améliorer ses droits.

Selon des sondages, 70% des habitants de ce pays traditionnellement conservateur considèrent toujours l’homosexualité comme une maladie, tandis que 80% pensent qu’elle devrait rester dans le domaine du privé.

Les minorités sexuelles sont presque invisibles dans ce petit pays adriatique de quelque 650.000 habitants. Les homosexuels vivent dans l’isolement, craignant des attaques de haine, et ne font pas confiance aux autorités pour les protéger.

Les bars, les restaurants et les hôtels ouverts aux homosexuels sont peu nombreux et ils sont contraints de se fréquenter dans des maisons privées ou des bureaux des rares organisations non-gouvernementales qui s’occupent de leurs droits.

Sur la côte adriatique, il y a plusieurs plages pour homosexuels que les autres visiteurs évitent.