Une mission confiée à des associations sur le vieillissement de la communauté homosexuelle

Une mission confiée à des associations sur le vieillissement de la communauté homosexuelle

La ministre déléguée chargée des Personnes âgées, Michèle Delaunay, a confié jeudi à trois associations le soin de réfléchir à la problématique du vieillissement de la communauté homosexuelle et, notamment celui des personnes séropositives, avec des propositions attendues à la rentrée.

Cette mission a été confiée à SOS Homophobie, au groupe SOS (gestionnaire de services et d'établissements pour personnes âgées) et à AIDES.
Question de la formation du personnel

La ministre leur a demandé de réfléchir à trois sujets: le vieillissement de la communauté homosexuelle, les personnes âgées LGBT, qui ont subi toute leur vie «des discriminations» et pouvant aujourd'hui en ressentir les effets (absence de pension de réversion, problèmes de santé, isolement...), selon la lettre de mission transmise à l'AFP.

Elles devront aussi plancher sur «l'accueil en établissement» de ces personnes car «se pose la question de la formation du personnel, du gestionnaire à l'aide-soignant, d'un accueil et une prise en charge non discriminante», selon la lettre.

Troisième sujet d'étude: «vieillir et sida», puisque «le nombre des personnes de plus de 60 ans vivant avec le VIH va croissant». «Derrière ce sujet, il y a aussi la question de l'adaptation des campagnes de dépistage et de prévention pour les personnes âgées homosexuelles», poursuit la lettre. Michèle Delaunay attend des associations un premier bilan pour mi-septembre et des propositions d'ici fin octobre.