Une démocrate lesbienne pourrait bien remplacer Michael Bloomberg à la mairie de New York

Une démocrate lesbienne pourrait bien remplacer Michael Bloomberg à la mairie de New York

Selon un sondage de l’université Quinnipiac publié mercredi, Christine Quinn, 46 ans, présidente du conseil municipal, ouvertement lesbienne, serait de loin « la mieux placée chez les démocrates », pour remplacer l’actuel maire de New York, qui ne peut pas se représenter.

Avec 32% des intentions de vote aux élections primaires prévues en septembre 2013, Christine Quinn cumule en effet plus que le total combiné de ses quatre concurrents.

Un candidat démocrate, quel qu’il soit, l’emporterait face aux républicains pressentis, lors de l’élection du nouveau maire en novembre 2013, selon ce sondage.

Michael Bloomberg, indépendant depuis 2007 après avoir été républicain, est maire de New York depuis le 1er janvier 2002.

Il a été réélu deux fois et ne peut pas briguer de 4e mandat. Une douzaine de candidats potentiels, démocrates et républicains, sont déjà évoqués pour sa succession, dont Mme Quinn et, côté républicain, le chef de la police Ray Kelly, 71 ans, qui a cependant affirmé ne pas être intéressé. Le 19 mai dernier, Mme Quinn avait invité à son mariage avec sa compagne tout le gratin politique local, un an après la légalisation des mariages homosexuels à New York.