-->

Un an après la naissance de leurs jumelles par GPA, Bruno et Christophe témoignent de leur parcours (VIDEO)

Un an après la naissance de leurs jumelles par GPA, Bruno et Christophe témoignent de leur parcours (VIDEO)

Bruno et Christophe s'aiment depuis plus d'une dizaine d'années. Mais à 39 ans, les deux hommes ne voyaient plus leur vie sans enfant. Ils ont donc décidé d'engager une mère porteuse. Mais, comme le recours à la GPA n'est pas autorisé en France, à l'instar de nombreux autres couples, ils ont choisi de s'exiler aux Etats-Unis.

Le magazine « 13h15 le dimanche » les avait suivis dans leur parcours de futurs pères : choix de la mère de substitution, de la donneuse d’ovocytes, rencontres avec les familles, naissance de jumelles, retour sur le sol français… Soit une année passée entre Paris et Portland, dans l’Oregon, pour une démarche clandestine...

Bruno et Christophe ne sont pas des militants, mais veulent que leur histoire soit racontée, en donnant toutes les clés de compréhension à ceux qui voudront les juger. Un combat mené à visage découvert pour leur droit à l'enfant, pour une vie de famille.

Diffusé la première fois en 2014, France 2 a présenté ce dimanche la suite du reportage de Florence Helleux et Smaïn Belhadj, dans lequel la mère porteuse a également accepté de figurer tout au long de sa grossesse. Cette femme a déjà deux enfants et la situation n'a pas toujours été simple à vivre pour le reste de sa famille, même si porter un bébé pour d'autres est une preuve de générosité dans cet État américain. Au point que cette action altruiste peut être favorablement mentionnée sur le curriculum vitæ, alors qu'en France, c'est un délit puni de trois ans d'emprisonnement et 45 000 euros d'amende.

Si Bruno et Christophe ont la conviction d'être dans leur droit, les deux parents pourraient toutefois être poursuivis pour « substitution volontaire à la mère d’une personne et atteinte à sa filiation »

Pour voir la vidéo en replay.